Dix ans après, que sont devenus les acquittés d’Outreau ?

  • A
  • A
Dix ans après, que sont devenus les acquittés d’Outreau ?
Les dossiers du procès de Daniel Legrand fils, jugé devant la cour d'assises des mineurs d'Ille-et-Vilaine.@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Dix acquittés des procès de l'affaire Outreau doivent témoigner lundi et mardi au procès de Daniel Legrand, autre acquitté de l'affaire, pour des accusations de pédophilie quand il était mineur.

Ils sont, comme Daniel Legrand fils, les "acquittés d’Outreau". Dix ans après, ils seront dix à venir témoigner lundi et mardi au procès de Daniel Legrand à Rennes. Ce dernier est jugé devant la cour d'assises des mineurs d'Ille-et-Vilaine pour des viols sur les enfants Delay, qu'il aurait commis alors qu'il avait moins de 18 ans. Des faits identiques à ceux pour lesquels il a été acquitté en 2005. Mais que sont devenus les autres acquittés de l’affaire Outreau ?

Marécaux a "tourné la page". Alain Marécaux est un ancien huissier, dont le calvaire judiciaire et la vie brisée avait été résumée dans le film Présumé coupable. C’est en participant à l’écriture de ce film, tiré de son livre, que le père de famille a tenté de se reconstruire, après plusieurs tentatives de suicide en prison. Avant de retrouver une charge d’huissier de justice à Calais, puis à Dunkerque. Il dit avoir maintenant définitivement tourné la page.

Godard grand-mère au foyer. Autre personnage emblématique de cette affaire, Roseline Godard, acquittée en 2004 et surnommée "la boulangère". Elle avait pris la tête d’un comité soutien aux accusés du deuxième procès. Elle a ensuite repris le chemin de la faculté, pour suivre des études de droit, qu’elle a dû arrêter en raison d’un accident. Elle s’occupe aujourd’hui de ses petits-enfants.

Duchochois devient chroniqueuse… justice. Le droit c’est aussi devenu le domaine de Karine Duchochois, chroniqueuse sur France Info. Elle a dû, comme les autres jeunes parents embarqués dans cette affaire, renouer le lien avec son fils, qui lui avait été retiré lors de sa mise en examen.

Des soucis de justice pour les Lavier. Un retour à la vie de famille toutefois chaotique pour Franck et Sandrine Lavier, qui avaient été séparés de leurs deux nourrissons, Carla et Lilian, lors de leur interpellation en 2001. Restés éloignés de leurs enfants pendant quatre ans, notamment durant leur trois ans de détention, ils ont refait parler d’eux en 2012, condamnés à des peines de sursis pour "violences habituelles". Les anciens voisins de Myriam Badaoui, reconnue coupable de viols sur sept enfants - dont ses quatre fils, n’ont jamais retrouvé de travail à Boulogne-sur-Mer.

Le prêtre-ouvrier revient à Outreau.L’abbé Dominique Wiel, le prêtre-ouvrier,  est retourné vivre à Outreau, dans une barre HLM du quartier du Renard. Celui qui a passé deux ans derrière les barreaux est aujourd’hui bénévole au Secours catholique qui vient en aide au migrant à Calais. Il a longtemps participé à des conférences sur l’affaire Outreau et le milieu carcéral. L’abbé Weil a également été sollicité pour animer une "formation aux faits divers" destinée aux journalistes de France 3, à Paris.

Une volonté d’anonymat pour les autres. Restent ceux qui ont souhaité rester dans l’anonymat le plus complet, comme le chauffeur de taxi, Pierre Martel, aujourd’hui à la retraite.

Lundi et mardi, les acquittés d’Outreau, cités comme témoins, seront à la barre ou entendus en visio-conférence, pour raconter à nouveau le désastre de cette affaire. Des témoignages dont les avocats de Daniel Legrand ne pouvaient pas se passer.