Quatre personnes poignardées aux États-Unis, le suspect abattu par balle

  • A
  • A
Quatre personnes poignardées aux États-Unis, le suspect abattu par balle
La police de Taunton avait blessé par balle l'agresseur, qui vient de mourir.@ SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Mardi, un homme avait poignardé au moins quatre personnes, dont deux étaient mortes peu après. Blessé par balle par un policier, l'homme vient de mourir.

Un homme blessé par balle mardi par un policier après avoir poignardé au moins quatre personnes dans le Massachusetts, dont deux sont décédées par la suite, est mort, a indiqué la police de cet État du nord-est des États-Unis. "Le suspect et deux de ses victimes sont décédés", a-t-elle tweeté peu après 21 heures locales (3 heures heure française, mercredi), précisant dans un communiqué qu'il n'y avait plus de menace pour le public. Les motivations de l'assaillant font l'objet d'une enquête mais, "à ce stade, nous ne sommes pas au courant d'un quelconque lien avec du terrorisme", a précisé la police de cet État. 



Agressions dans un centre commercial et dans une maison. Plus tôt, la police avait indiqué sur Twitter s'être rendue, tout comme la police de Taunton, dans un centre commercial de la ville pour répondre à un "incident", avant d'évoquer plus tard "une agression à l'arme blanche au centre commercial Galleria de Taunton". Dans un premier communiqué diffusé après l'incident, elle avait précisé que deux personnes avaient été blessées à l'arme blanche dans le centre commercial et deux autres dans une maison de la ville. "Deux agressions au couteau se sont produites dans le centre commercial après que l'agresseur a foncé dans la devanture d'un magasin avec son véhicule. Deux autres agressions au couteau ont été commises dans une maison de Myrick street", indiquait-elle dans ce rapport préliminaire.

Un accident de la route. "Il est possible que l'assaillant soit impliqué dans un accident de la route plus tôt sur Myrick Street avant que les agressions au couteau ne s'y produisent", avait poursuivi la police. Et d'ajouter qu'aucune des victimes n'était décédée mais que "certaines blessures pourraient être fatales". Elle n'avait pas donné d'indication sur l'état de l'agresseur qui avait été blessé par balle par un policier qui n'était pas en service. L'incident s'est produit peu après 19 heures locales (1 heure en France).