Quand Ryanair exploite "l’affaire" Depardieu

  • A
  • A
Quand Ryanair exploite "l’affaire" Depardieu
@ RYANAIR
Partagez sur :

Sur son site Internet, la compagnie aérienne raille Air France et ses déboires avec le célèbre comédien.

"Nous ne sommes pas les seuls à pisser sur la concurrence". Ce sont ces mots tapageurs, écrits en jaune fluo sur fond rose pétant, qui accueillent les internautes sur le site de Ryanair. Dessous, des coupures de presse rappellent l’incident de Depardieu, révélé mercredi par Europe 1 : "l’acteur Depardieu a pissé dans l’avion avant le décollage", "Air France confirme que l’incident a eu lieu dans un de ses avions".

Une publicité osée, visant à mettre en valeur les prix d’appel attractifs affichés par la compagnie, qui a toujours pris un malin plaisir à se moquer de sa concurrente. Et qui en rajoute depuis l’offensive d’Air France sur le low cost. La compagnie a en effet annoncé en juillet l’ouverture à l’automne de liaisons à partir de 50 euros, pour regagner du terrain face à des entreprises telles que EasyJet ou Ryanair.

Michael O’Leary, le patron de Ryanair, avait alors raillé la compagnie : "On ne s’occupe pas de ce que fait Air France : leurs tarifs ne seront jamais en concurrence avec les nôtres, ils seront simplement trois fois plus élevés au lieu de cinq fois plus".

Ryanair n’en est pas à son coup d’essai

En 2008, elle avait également provoqué les foudres de l’Elysée en publiant une publicité utilisant avec humour une photo de Nicolas Sarkozy et de Carla Bruni. Le couple présidentiel n’avait pas apprécié la plaisanterie et avait porté plainte contre la compagnie.

Ryanair n’a donc pas froid aux yeux, et provoque régulièrement la polémique, avec des propositions loin de faire l’unanimité. Elle a par exemple envisagé de faire payer plus cher les personnes en surpoids, de faire voyager ses passagers debout et de remplacer les co-pilotes par des hôtesses de l’air.

Quant à Cityjet, la filiale d’Air France qui transportait Gérard Depardieu, elle avait réagi à l’incident avec humour sur son compte Twitter. "Comme vous avez pu le voir aux informations, nous sommes occupés à passer la serpillière dans l'un de nos avions ce matin", a affiché la compagnie, avant de publier un nouveau clin d’oeil : "Nous aimerions aussi rappeler à nos passagers que tous nos avions sont complètement équipés en matière de toilettes".