Puy-de-Dôme : enquête sur le décès d'un jeune joueur de rugby après un match

  • A
  • A
Puy-de-Dôme : enquête sur le décès d'un jeune joueur de rugby après un match
Le jeune joueur avait été plaqué au cours du match mais "s'est rapidement relevé", selon un responsable du club.@ THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Partagez sur :

Le joueur, âgé de 17 ans, a été retrouvé mort dimanche dans son lit au lendemain d'un match durant lequel il a été plaqué.

Un joueur junior du Rugby Club de Billom, dans le Puy-de-Dôme, âgé de 17 ans, a été retrouvé mort dimanche dans son lit au lendemain d'un match durant lequel il a été plaqué, a-t-on appris mardi auprès du parquet qui a ordonné une autopsie et ouvert une enquête. "Nous sommes sur des circonstances de décès qui peuvent être liées à plein de facteurs. L'autopsie, qui doit être réalisée dans la journée, doit nous permettre de déterminer précisément les causes de ce décès", a expliqué Laurent Béard, substitut du procureur de la République à Clermont-Ferrand, confirmant une information du quotidien régional La Montagne.

Emploi du temps de la victime. Selon le journal, le jeune homme avait disputé samedi après-midi un match à domicile contre l'Entente Rugby Blanzat-Châteaugay, dans le cadre d'un huitième de finale du Challenge Sud-Est. "Au cours de la rencontre, il aurait été plaqué. Il s'est ensuite relevé normalement", a ajouté le magistrat. L'enquête doit aussi se pencher sur l'emploi du temps de la victime après la rencontre.

"Tout le monde est effondré au sein du club". "C'était une action de jeu normale, comme il s'en produit des dizaines à chaque rencontre. Il s'est rapidement relevé, a regagné le banc de touche avec le soigneur, puis les vestiaires après le match, pour prendre sa douche. A aucun moment, nous n'avons décelé la moindre anomalie dans son attitude. Evidemment, s'il y avait eu quelque chose d'alarmant, nous aurions immédiatement réagi", a déclaré à La Montagne un responsable de l'équipe des moins de 18 ans du RC Billom. "Tout le monde est effondré au sein du club. Nous ne savons même pas si nous aurons le coeur de disputer le quart de finale du Challenge, prévu le week-end prochain", a-t-il ajouté.


Mise à jour mardi à 19h - L'autopsie a révélé que le jeune rugbyman est décédé des suites d'un traumatisme crânien, a précisé Laurent Béard, substitut du procureur de la République à Clermont-Ferrand. "Des compléments d'expertises et des auditions vont être menés pour déterminer les circonstances et la prise en charge" de la blessure à la tête du jeune homme, à l'origine de sa mort, a-t-il ajouté. Cette blessure est "compatible" avec un éventuel choc survenu durant le match mais "il n'y a aucune certitude" à ce stade, a-t-il souligné.