Proxénétisme : un officier de police dans la tourmente

  • A
  • A
Proxénétisme : un officier de police dans la tourmente
@ MAXPPP
Partagez sur :

Il est soupçonné d'avoir aidé un réseau qui faisait travailler des prostituées asiatiques sans papier.

Les soupçons. Pour un haut gradé, cet officier de 42 ans est "une erreur de casting". Il y a trois ans, ce capitaine avait été suspendu 15 jours après avoir volé des fournitures scolaires dans un magasin. Cette fois, c'est une affaire beaucoup plus grave dans laquelle aurait trempé ce policier interpellé en début de semaine : il est soupçonné d'avoir aidé un réseau qui faisait travailler des prostituées asiatiques sans papier. Il a été mis en examen jeudi soir et écroué.

Fausses convocations. Ancien des stups, rompu aux affaires judiciaires, le policier aurait aidé un proxénète qui avait la main sur plusieurs salons de massage peu conventionnels dans Paris. Alors que les masseuses thaïlandaises étaient sans papier, il aurait permis à la tête de ce réseau de passer au travers des mailles du filet. Le policier remettait ainsi chaque mois des fausses convocations de police, pour chacune des filles. Sur les documents, à 1.000 euros pièce, son nom et ses coordonnées à la sureté territoriale de Paris. Une sorte de sauf-conduit à présenter, en cas cette fois, de vrais contrôles de police.

Vraies enveloppes. Au domicile de l'officier, ses collègues de l'inspection générale ont trouvé une dizaine d'enveloppes, contenant au total 10.000 euros. Mais le manège durait sans doute depuis de longs mois, lui rapportant ainsi potentiellement plusieurs dizaines de milliers d'euros. D'autant que ses services ne s'arrêtaient pas là. Il lui arrivait aussi de consulter le fichier des plaques d'immatriculation pour renseigner le proxénète, en cas de doute sur les voitures stationnées devant ses salons de massage.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

Un officier de police soupçonné de proxénétisme