Projet d'attentat : un homme écroué, deux autres relâchés

  • A
  • A
Projet d'attentat : un homme écroué, deux autres relâchés
@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Un homme de 30 ans a été mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Un nouveau suspect arrêté mardi dans l'Hérault a été mis en examen et écroué vendredi dans l'enquête sur des soupçons de projet d'attentat pour lequel trois personnes, dont une adolescente de 16 ans, sont déjà sous les verrous, a-t-on appris de source judiciaire. Deux autres hommes arrêtés mardi et mercredi, âgés respectivement de 48 et 26 ans, ont été relâchés sans qu'aucune poursuite ne soit retenue à ce stade des investigations, a précisé la source.

Une première série d'interpellations en février. Celui qui a été déféré, âgé de 30 ans, a été mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et placé en détention provisoire, a aussi indiqué la source judiciaire. Une première série d'interpellations avait déjà eu lieu dans l'Hérault, le 10 février, visant un jeune homme de 20 ans et sa petite amie de 16 ans, tous deux convertis à l'islam et radicalisés, ainsi qu'un homme de 33 ans. Ce dernier est soupçonné d'avoir pu jouer un rôle de mentor auprès d'eux. Ils ont été mis en examen et écroués.

Dans l'appartement de Clapiers, près de Montpellier, où avait été arrêté le jeune homme originaire des Ardennes, les enquêteurs avaient retrouvé 71 grammes de TATP, un explosif artisanal puissant mais très instable et du matériel pour en fabriquer. Le trio avait été identifié depuis plusieurs semaines en raison de son activisme sur les réseaux sociaux, notamment sur la messagerie cryptée Telegram, prisée des djihadistes. Mais aucun projet précis d'attentat, avec une cible déterminée et des actes préparatoires, n'avait pu être déterminé par les enquêteurs.