Procès Bonnemaison : "l'intention était la sédation, pas la mort", plaide l'ex-urgentiste

  • A
  • A
Procès Bonnemaison : "l'intention était la sédation, pas la mort", plaide l'ex-urgentiste
@ AFP
Partagez sur :

L'ex-urgentiste bayonnais est rejugé depuis lundi par la Cour d'assises d'Angers pour l'empoisonnement de sept patients en fin de vie.

EN DIRECT

Acquitté par la Cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques en juin 2014 de l'empoisonnement de sept patients en fin de vie, l'ex-urgentiste Nicolas Bonnemaison est rejugé par la Cour d'assises d'Angers.

Suivez le compte-rendu de Noemie Schulz, envoyée spéciale d'Europe1 au procès :