Procès Bettencourt : la lettre de l'ex-infirmier lue à l'audience

  • A
  • A
Procès Bettencourt : la lettre de l'ex-infirmier lue à l'audience
@ AFP
Partagez sur :

L’audience du procès Bettencourt a commencé, mercredi, par la lecture de la dernière lettre écrite par l’ex-infirmier avant sa tentative de suicide. 

C’est une lecture qui a ému la salle d’audience. Mercredi matin, avant l’audition du prévenu François-Marie Banier, le tribunal correctionnel de Bordeaux a lu le dernier courrier laissé par l’ancien infirmier personnel de Liliane Bettencourt, avant sa tentative de suicide

Suivez le procès minute par minute en compagnie de notre journaliste Noémie Schulz depuis Bordeaux > pour suivre le direct, rendez-vous sur son fil Twitter (cliquez-ici)

Plongé dans un coma peu réactif. Dans ce courrier aussi poignant que confus, l’homme de 64 ans encore dans un coma profond à l'hôpital d'Arpajon (Essonne) après s'être pendu à un arbre dimanche, à la veille du procès, explique son geste: "La décision que je vais prendre demain dimanche avait déjà été réfléchie, seule la date restait à définir", écrit l'ex-infirmier personnel de la 11e fortune mondiale.





>> LIRE AUSSI - Affaire Bettencourt : que va-t-on juger ?

"Un honneur", d’être au service de Mme Bettencourt. "J'ai eu l'honneur de travailler auprès de Madame", souligne celui qui assure avoir tout fait pour "la défendre" et qui reste malgré tout poursuivi pour "abus de faiblesse" commis à l’encontre de celle-ci. "Je ne voulais pas être assisté d'un avocat, même si je ne maîtrise pas ma défense. Je pensais être en mesure de m'expliquer", confie Alain Thurin. 



>> LIRE AUSSI - Affaire Bettencourt : dix prévenus jugés pour abus de faiblesse

Mais il ne s'est apparemment plus senti la force d'affronter son procès : "Etre confronté à tous ces ténors du barreau serait très difficile, surtout sans preuve". L’ex-infirmier semblait en effet porter des accusations contre d'autres prévenus, dont François-Marie Banier, dans un courrier précédent adressé en octobre dernier au procureur de la République de Bordeaux.