Prison de Meaux : enquête après la plainte d'un détenu pour viol

  • A
  • A
Prison de Meaux : enquête après la plainte d'un détenu pour viol
(Photo d'illustration.) @ PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP
Partagez sur :

Selon M6, le détenu "aurait été immobilisé par trois surveillants", et l'un d'entre eux "l'aurait alors violé à l'aide d'une matraque".

Une enquête a été ouverte après la plainte d'un détenu du centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin, en Seine-et-Marne, qui affirme avoir été violé par des surveillants, confirmant une information de M6. La plainte du détenu vise trois surveillants, dont un gradé, qui nient les faits reprochés, a indiqué une source proche du dossier. Le parquet de Meaux n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

"Une demande d'explication a été adressée aux agents concernés afin de prendre les mesures adaptées", a-t-on indiqué à la Direction de l'administration pénitentiaire.  "Le parquet a été avisé par la direction de l'établissement, qui transmettra tous les éléments nécessaires au bon déroulement de l'enquête", a-t-on ajouté de même source.

"Violé à l'aide d'une matraque". "N'ayant pas accès au dossier médical, nous ne pouvons pas donner d'indications sur l'état de santé de la personne détenue", a ajouté l'administration pénitentiaire. Selon M6, "après une tentative de rébellion", le détenu "aurait été immobilisé par trois surveillants (...) l'un des surveillants l'aurait alors violé à l'aide d'une matraque".

Selon la source proche du dossier, l'objet incriminé serait en fait une barre de sondage, servant à tester l'intégrité des barreaux. "Ces allégations sont infondées et impossibles", a réagi auprès de l'AFP un représentant syndical préférant garder l'anonymat. "Le détenu était en quartier disciplinaire et il n'y a pas de barre de sondage à cet endroit."