Policier tué : des arrestations en série

  • A
  • A
Policier tué : des arrestations en série
Grièvement blessé lors de la fusillade, le policier de Vitrolles avait succombé à ses blessures.@ MaxPPP
Partagez sur :

Sept personnes ont été interpellées après la mort d'un policier de Vitrolles en novembre.

L'enquête sur la fusillade qui a coûté la vie à un policier de Vitrolles fin 2011 avance. Dimanche, sept personnes ont été interpellées près de Marseille dans le cadre de cette enquête. "Il semblerait que parmi eux pourraient se trouver les auteurs des coups de feu mortels", a indiqué à Europe 1 Yves Robert, du Syndicat national des officiers de police, se disant "soulagé".

Dans la nuit de 27 au 28 novembre dernier, le lieutenant Eric Lalès, de la Brigade anti-criminalité (BAC) du commissariat d'Aix-en-Provence avait été tué par un tir de kalachnikov lors d'une course-poursuite avec les auteurs d'une série de vols dans des magasins de la région. Pas moins de onze impacts avaient été relevés sur le véhicule de la BAC. Touché à la tête et à l'épaule, Eric Lalès avait succombé à ses blessures le 8 décembre, à l'hôpital Nord de Marseille.

Enquête sur le "Gang à la disqueuse"

"On avait depuis le début des faits des éléments assez précis sur les auteurs, ce gang à la disqueuse", note Yves Robert. "Ce n'était pas facile de les interpeller : ce sont des gens du voyage, qui ne sont jamais toujours au même endroit", ajoute-t-il.

Les gardes à vue peuvent durer jusqu'à 96 heures. La procureure de la République d'Aix-en-Provence a par ailleurs prévenu qu'il pourrait y avoir "d'autres interpellations dans les jours à venir concernant des personnes et leur entourage qui nous intéressent dans le cadre de l'information en cours".