Pokemon Go au volant : une femme meurt fauchée au Japon

  • A
  • A
Pokemon Go au volant : une femme meurt fauchée au Japon
Image d'illustration@ ALFREDO ESTRELLA / AFP
Partagez sur :

Agée de 72 ans, la victime est décédée des ses blessures, tandis qu'une autre de 60 ans a été gravement blessée.

Une femme est morte au Japon après avoir été fauchée par un automobiliste qui jouait à Pokemon Go, a-t-on appris mercredi auprès de la police, premier accident mortel de ce type dans l'archipel selon les médias.

Un mort et un blessé. Keiji Gooh, un agriculteur de 39 ans, a été arrêté pour avoir renversé deux femmes mardi soir dans la ville de Tokushima (ouest), alors qu'il chassait sur son téléphone Pikachu et autres créatures imaginaires tout en conduisant, a indiqué un porte-parole de la police. Une des victimes, âgée de 72 ans, est décédée des ses blessures, tandis que l'autre, 60 ans, a été gravement blessée. Il s'agit du premier accident mortel pour cause de Pokemon Go au volant, a précisé l'agence de presse Jiji. Elle a recensé 79 accidents de circulation (véhicule ou vélo) au Japon liés à la pratique de ce jeu au succès planétaire, qui a conquis des millions d'adeptes depuis son lancement en juillet.

"Don't Pokemon and drive". Partout dans le monde, les autorités ont lancé des appels à la prudence, certains utilisateurs étant prêts à tous les risques pour attraper des Pokemon. "Don't Pokemon and drive", préconisent ainsi certains panneaux lumineux au bord des routes américaines. "Pokémon Go, c'est l'arbre qui cache la forêt d'un usage du téléphone addictif et délirant. Tout usage du téléphone au volant, que ce soit pour jouer, appeler ou envoyer des SMS, est dangereux", rappelait récemment un acteur de la sécurité routière en France.