Une policière et un automobiliste qui refusait l'enlèvement de son véhicule, protagonistes d'une altercation jeudi matin à Beauvais qui a entraîné la suspension d'un policier municipal, ont respectivement déposé plainte vendredi, a-t-on appris de sources concordantes. Le maire de Beauvais, Caroline Cayeux, avait suspendu jeudi de ses fonctions un policier municipal, après l'interpellation "musclée" d'un automobiliste qui refusait de se faire enlever son véhicule, estimant que l'agent n'avait "pas respecté les consignes de sécurité et de respect des personnes (...) que doit respecter quelqu'un qui porte un uniforme".

Suite au visionnage d'une vidéo prise avec un téléphone portable, l'élue avait décidé de diligenter une enquête administrative pour que "toute la lumière soit faite" sur cette "bousculade". "Aujourd'hui (vendredi), au vu des premiers éléments de l'enquête (...), il s'avère que la vidéo réalisée au moment des faits ne retrace qu'une petite partie de l'intervention", écrit la mairie de Beauvais dans un communiqué.

Une policière municipale, qui a "tenté de s'interposer afin de ramener le calme" lors de cet enlèvement de véhicule, "a reçu un coup de poing au visage", qui a entraîné "20 jours d'interruption temporaire de travail (ITT)", précise la mairie dans le communiqué. "L'agent victime de violences va déposer plainte et la ville de Beauvais va se constituer partie civile", indique la mairie, ajoutant qu'"agresser sauvagement un agent, et qui plus est un agent féminin, dans l'exercice de ses fonctions est un fait particulièrement grave qui ne saurait rester impuni".