Piégé sur le Web, il se suicide

  • A
  • A
Piégé sur le Web, il se suicide
@ Max PPP
Partagez sur :

A Brest, un jeune âgé de 18 ans a été victime d'un chantage organisé sur Internet.

Après une discussion sur Facebook, il a décidé de mettre fin à ses jours. Un jeune brestois de 18 ans a été poussé au suicide, il y a quinze jours, suite à un chantage sur Internet, relate Le Télégramme samedi. Une inconnue l'a fait chanter pour une vidéo gênante qu'elle a capturée par webcam interposée et qu'elle menaçait de rendre publique à tous ses contacts.

"Il est rentré du lycée assez tôt ce mercredi après-midi, il finissait à 14h30. Il est monté dans sa chambre, il a pris l'ordinateur portable. Comme pour tous les jeunes, sa chambre était son univers. Je suis montée le voir vers 16 heures et il m'a dit de le laisser. À 17 heures, je l'ai vu sortir, discutant au téléphone. Il avait l'air absent", raconte sa mère au Télégramme.

Moins d'une demi-heure plus tard, il est retrouvé entre la vie et la mort, pendu dans l'abri de jardin, et décédera une semaine plus tard.

Une rencontre sur "Chatroulette"

Le jeune homme est entré en relation avec cette jeune fille d'abord sur "Chatroulette", un site d'échange par vidéo, avant qu'il ne devienne ami avec elle sur Facebook. Par webcam, les deux adolescents se sont livrés à un effeuillage à distance, précise le quotidien régional. "J'ai une vidéo porno de toi. Si tu ne me donnes pas 200 euros, je vais détruire ta vie", a ensuite menacé la jeune fille.

Ce chantage contre le jeune garçon a pour provenance un cybercafé en Côte d'Ivoire. Une plainte a été déposée contre X. Mais il sera sûrement difficile, voire "impossible" de retrouver le ou les auteurs, selon François Dresen du parquet de Brest.

Cette affaire rappelle celle d'Amanda Todd, une Canadienne de quinze ans qui ne réussissait plus à faire face aux moqueries dont elle était l'objet, après s'être "exposée" sur Internet.

>>> A lire : le suicide d'Amanda bouleverse le Net