Perpignan : l'appel de Benitez à sa maîtresse espagnole

  • A
  • A
Perpignan : l'appel de Benitez à sa maîtresse espagnole
@ MAXPPP
Partagez sur :

Francisco Benitez l'aurait appelée avant de se suicider. Elle a été entendue par les enquêteurs.

L'info. Elle est la dernière personne à lui avoir parlé. La maîtresse de Francisco Benitez, le père et mari de Marie-Josée et Allison, disparues depuis le 14 juillet, a été entendue jeudi par les enquêteurs. Le légionnaire lui avait téléphoné juste avant de se suicider.

Un dernier coup de fil... Les policiers tentent d'identifier un à un les appels téléphoniques de Francisco Benitez, témoin numéro un dans la double disparition de sa fille et sa femme avant son suicide lundi dernier. Ils ont ainsi établi que sa dernière communication avait été avec une jeune femme de la province de Gérone, au nord-est de l'Espagne, à un peu plus d'une heure de route de Perpignan.

... juste avant son suicide. Selon une information du Figaro, le légionnaire, lui-même d'origine espagnole, a longuement téléphoné avec la jeune espagnole avant de se donner la mort dans la nuit de dimanche à lundi. Benitez lui aurait téléphoné dans la nuit de dimanche à lundi, aux alentours de 4 heures du matin. Les médecins légistes ont daté la mort du légionnaire à la même nuit, entre 5 et 7 heures.

Entendue par la police. La jeune femme a été entendue jeudi par les enquêteurs. Francisco Benitez lui aurait exprimé sa grande souffrance devant la suspicion à son encontre et lui aurait assuré qu'il n'avait rien à voir avec les disparitions de sa femme et de sa fille.

Une autre maîtresse disparue en 2004. L'enquête avait déjà rebondi en milieu de semaine avec l'exhumation d'un dossier datant de 2004. Il s'agit de la disparition inquiétante de la maîtresse de l'époque de Francisco Benitez, à Nîmes. Le parquet a rouvert jeudi l'information judiciaire concernant Simone de Oliveira Alves. "C'est l'élément qui a définitivement fait pencher vers l'hypothèse criminelle", a indiqué le parquet.