Parlement européen : des soupçons de fraude pèsent sur le FN

  • A
  • A
Parlement européen : des soupçons de fraude pèsent sur le FN
@ AFP
Partagez sur :

D'après Le Monde, une vingtaine d'assistants parlementaires sont soupçonnés de fraude au budget européen.

L'info. Le président du Parlement européen, l’Allemand Martin Schulz, a saisi, lundi, l'Office européen de lutte anti-fraude (OLAF) à propos de vingt assistants parlementaires engagés par le Front National. Selon lui, ils ne travailleraient pas pour l'institution européenne, révèle Le Monde.  

Plus de 7,5 millions d'euros de préjudice. Ces vingt assistants parlementaires ont été engagés par les 24 eurodéputés du Front National. Mais d'après Le Monde, ils occupent pour beaucoup des postes stratégiques au sein du parti, notamment en tant que conseillers de Marine Le Pen ou de son père, Jean-Marie.

Soupçonnés de ne pas travailler au Parlement européen mais à d'autres postes, ils sont pourtant financés par le budget européen. Selon les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme, le préjudice sur la législature actuelle excéderait le montant de 7.500.000 euros.

Taubira avertie de la situation. Le président du Parlement européen a averti par courrier la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, de sa démarche et "des faits qui pourraient inciter le parquet national financier à se saisir du dossier", rapporte Le Monde. Selon le quotidien, "les pratiques décrites pourraient être assimilées à du financement illicite d’un parti politique."