Paris : mystère autour du vol d'un Oscar décerné à Chaplin

  • A
  • A
Paris : mystère autour du vol d'un Oscar décerné à Chaplin
@ AFP
Partagez sur :

Un ou plusieurs malfaiteurs ont dérobé un Oscar et des stylos, fin janvier, dans les locaux d'une société parisienne. La valeur des objets dérobés s'élève à plus d'un million d'euros.

Les auteurs du braquage semblaient particulièrement bien renseignés. Un ou plusieurs malfaiteurs ont dérobé un Oscar, fin janvier, dans les locaux d'une société parisienne. Et cette prestigieuse statuette, remise chaque année à Hollywood, avait été remise à Charlie Chaplin. Des stylos appartenant à l'acteur ont également été volés. La valeur des objets dérobés s'élève à plus d'un million d'euros. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris et confiée aux policiers du groupe Broc, spécialisés dans la lutte contre le vol d’œuvres d'art, de la brigade de répression du banditisme (BRB).

Une statue estimé à un million d'euro. Cet Oscar d'honneur avait été remis à l'acteur britannique, icône du cinéma muet, lors de la première cérémonie des Oscars en 1929. La valeur de cette statuette, haute d'une trentaine de centimètres et recouverte d'une fine couche d'or de 24 carats, s'élèverait à plus d'un million d'euros.

"Cette statuette qui représente un chevalier sur un socle, debout sur une bobine de film et tenant une épée dans ses mains gantées, a un prix de production qui ne dépasse pas les 800 euros. Mais sa valeur varie ensuite selon les circonstances de son attribution et l'identité du propriétaire", indique sur une source proche de l'affaire, interrogée par Le Parisien. Le ou les braqueurs ont également emporté avec eux plusieurs stylos appartenant à l’interprète de Charlot. La valeur de ces objets est de 80.000 euros pièce.

"Ils étaient parfaitement renseignés". "Les auteurs de ce fric-frac ont uniquement ciblé ces objets et rien d'autre. Ils étaient parfaitement renseignés", a réagi une source proche de l'affaire au Parisien. Les policiers du groupe Broc, spécialisés dans la lutte contre le vol d’œuvres d'art, n'excluent aucune piste, notamment celle d'un collectionneur. Durant sa carrière, Charlie Chaplin n'a en effet reçu que trois Oscars, ce qui explique la valeur très élevée de celles-ci.