Ozoir : le suspect roulait sans permis

  • A
  • A
Ozoir : le suspect roulait sans permis
L'homme, âgé de 29 ans, s'est rendu de lui-même à la police.@ MAX PPP
Partagez sur :

Après avoir minimisé les faits mardi, l'homme a reconnu mercredi qu'il conduisait sans permis.

L'homme de 29 ans placé en garde à vue mardi matin après l'accident mortel dimanche à Ozoir-La-Ferrière, en Seine-et-Marne, était déjà connu des services de police "pour conduite en état alcoolique". Selon les informations d'Europe 1, il avait déjà été condamné à plusieurs reprises dont une fois, en 2008, à une peine de huit mois de prison ferme.

Cet homme, qui s'est rendu de lui-même tôt mardi matin au commissariat de Pontault-Combault, a affirmé être le conducteur à l'origine de l'accident sur la RN4 qui a fait trois morts sur le siège arrière de la voiture percutée : une femme de 59 ans et deux soeurs âgées de 2 mois et de 6 ans. A l'avant, les parents ont été très grièvement blessés. Juste après l'accident, le chauffard avait pris la fuite à pied à travers la forêt, en abandonnant son véhicule. Lundi, la propriétaire de la voiture a été entendue par les policiers et dans la matinée. L'homme qui s'est rendu appartient à son entourage.

Il avait pris la fuite à pied

Le chauffard présumé est un jeune intérimaire qui était en arrêt maladie le jour de l’accident. C’est son père qui l’avait convaincu de se rendre au commissariat. Mais dans sa toute première version des faits, livrée mardi, le jeune homme avait minimisé sa responsabilité. Il avait prétendu qu’il n’est pas à l’origine de l’accident et que s’il a pris la fuite à pied, c’est parce que, dit-il, il ne pensait pas que l'accident était grave.

Mercredi, le suspect a toutefois "reconnu qu'il conduisait sans permis", a-t-on appris de source judiciaire.

Les enquêteurs "perplexes"

Des propos qui laissent toutefois perplexes les enquêteurs, d’autant que ces déclarations ne correspondent pas du tout aux constatations effectuées sur le lieu du drame. La garde à vue du suspect sera donc prolongée. Il s'agit notamment d'approfondir les interrogatoires et aborder la question de l‘alcool, car à aucun moment, le jeune homme n’évoque sa consommation ce soir-là. Mais s’il s’avère qu’il était ivre, compte tenu de ses antécédents judiciaires, il pourrait encourir jusqu’à 20 ans de prison.

Ce placement en garde à vue est survenu au lendemain de la mise en examen d'un chauffard présumé de 44 ans, qui a tué trois personnes de la même famille à Chelles, également en Seine-et-Marne, la veille de l'accident d'Ozoir-La-Ferrière.