Orages : deux morts et plus de 50.000 foyers sans électricité

  • A
  • A
Orages : deux morts et plus de 50.000 foyers sans électricité
@ AFP
Partagez sur :

Des orages extrêmement violents se sont abattus dans le sud-ouest de la France, faisant deux morts, au moins un blessé grave, et de nombreux dégâts matériels. Des milliers d’habitations sont privées d’électricité.

Les orages ont été d’une violence extrême, lundi soir. Dans le département le plus touché, le Tarn-et-Garonne, une jeune femme de 29 ans a péri dans sa voiture, écrasée par un arbre dans la commune de Montbeton. Un autre automobiliste a, lui, été grièvement blessé par des chutes d'arbres alors qu'il se trouvait dans son véhicule à Castelsarrasin, selon les pompiers et la préfecture. Un chauffeur routier est mort foudroyé, mardi soir, à Nonaville, en Charente, a par ailleurs annoncé, mardi matin, le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. D'après les pompiers, cet homme de 35 ans se trouvait à côté de son poids lourd, sur un parking, lorsqu'il a été frappé par la foudre.

"Les fossés regorgent d’eau". Dans le département du Tarn-et-Garonne, très touché par les intempéries, le maire de Castelsarrasin, Jean-Philippe Béziers, décrit au micro d’Europe 1 la situation : "Nous avons eu un gros, gros, gros orage avec beaucoup d’eau, il y a eu beaucoup de vent. Donc automatiquement, nous avons les fossés qui regorgent d’eau". "Nous avons aussi des problèmes d’électricité puisque tous les quartiers ne sont plus éclairés", ajoute-t-il.

Une dizaine de personnes s’activent sur le terrain, précise Jean-Louis Béziers : "Nous avons quatre ou cinq points chauds que nous sommes en train de dégager. Il faut qu’on pare au plus pressé pour rendre la voirie communale utilisable". Une situation qui nécessite "beaucoup de vigilance et beaucoup d’attention à ce qui se passe autour de nous", a conclu l’édile.

50.000 foyers sans électricité. Il faut dire que les dégâts matériels sont très importants dans le département : des arbres arrachés, des toitures détruites, des routes coupées mais aussi des habitations inondées et plus cinquante mille  foyers privés d'électricités. Dans le Tarn-et-Garonne, les pompiers sont intervenus pas moins d’une centaine de fois vers 23 heures et 200 autres interventions les attendaient, selon le Codis, qui a notamment fait état d'un incendie dans une maison.

Des vents jusqu’à 150km/h. A Montauban, des rafales ont atteint plus de 150 km/h, provoquant notamment la chute d'arbres sur une cuve de 5.000 litres de gaz. Les pompiers ont dû donc évacuer la quarantaine de personnes résidant dans l’immeuble.

Trop de dégâts, la rentrée reportée. Les routes ont également été bloquées suite à des chutes d’arbres, tout comme certaines voies de chemin de fer. L'accès à la gare de Montauban a ainsi été coupé et les transports scolaires ont été suspendus aujourd'hui. Certains bâtiments comme les écoles ont été dégradés. La rentrée scolaire pour les élèves de maternelle et de primaire a donc été repoussé à mercredi, dans la préfecture du Tarn-et-Garonne.