Orages à Strasbourg : des milliers de scouts évacués en urgence

  • A
  • A
Orages à Strasbourg : des milliers de scouts évacués en urgence
Photo d'illustration. @ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Réunis à l’occasion d’un rassemblement international, quelque 15.000 scouts ont dû quitter leur camp et être hébergés au Zénith de Strasbourg, en Alsace. Une quinzaine ont été légèrement blessés. 

Ils ont passé une nuit très agitée. Alors qu’ils s’étaient donné rendez-vous à Strasbourg pour les rencontres du scoutisme "You're up!", quelque 15.000 scouts ont été évacués de leur camp en pleine nuit, samedi, à cause de violents orages, accompagnés de rafales de vents. 

Une évacuation dans le calme. A peine 24 heures après leur installation, le camp a été évacué dans sa totalité et les scouts ont été mis à l'abri dans une salle de spectacle de la capitale alsacienne, le Zénith, située dans la zone proche des villages scouts installés dans le quartier de Hautepierre dans l'ouest de la ville. "On a commencé l’évacuation à 2 heures et à 2h45 l’ensemble des jeunes étaient au chaud, avec de l’eau. On a fait l’appel. Et à ce moment- là, ils ont commencé à chanter dans le Zénith", raconte auprès d’Europe 1 François Mandil, délégué national de l’association des Scouts et Guides de France, organisateur de ce rassemblement international. "Il n'y a eu aucun mouvement de panique car nous avons été prévenus de l'arrivée de l'épisode orageux, par notre prévisionniste, une demi-heure avant", a précisé un autre organisateur. 

Imperturbables scouts. Agés pour la plupart de 14 à 17 ans, les scouts (garçons) et les guides (filles) ont donc passé la fin de leur nuit à l'intérieur du Zénith de Strasbourg, où ils ont reçu "de l'eau, des collations et des couvertures", selon les organisateurs. Une nuit mouvementée qui n’a pas entamé leur optimisme, paré à toute épreuve. "On est des scouts, toujours", lance l’un d’eux au micro d’Europe 1, tandis qu’un autre résume : "Même si l'on a mal dormi, c’était quand même sympa". "Il y avait une bonne ambiance, on était tous ici, du coup c’était cool", renchérit une autre.



Certains n’ont toutefois pas appréhendé cette nuit de la même manière. "Nous on a eu très très peur, on a hurlé comme des folles. On avait peur que la foudre touche nos tentes", raconte l’une des guides, dont la camarade poursuit : "Nous étions assez paniquées et terrorisées par le vent qui soufflait et la pluie qui tombait sur nous sans arrêt."

De légères blessures. Bilan de cette grosse frayeur : une quinzaine de jeunes ont subi "des entorses, fractures ou luxations" mais "aucune blessure grave n'a été signalée", a indiqué l'association Scouts et guides de France, dans un communiqué. Des blessures causées principalement par des chutes de poteaux de tentes durant l'orage. Heureusement, "ces poteaux ont été démontés et des installations sont tombées, mais les chapiteaux n'ont pas bougé", s'est félicité l’un des organisateurs. 

Retour au camp. Samedi matin, les scouts et les guides ont pu regagner leur village où ils ont pris "un petit déjeuner chaud". Il faut dire que "dès 04h30, les organisateurs ont engagé les opérations de remise en état du camp, afin de permettre aux jeunes de regagner leurs tentes dans la matinée", a indiqué la préfecture du Bas-Rhin dans un communiqué. Cette rencontre internationale, qui doit durer jusque jeudi, va pouvoir reprendre le cours normal de son programme, dès dimanche.