"On sentait que les cordes craquaient"

  • A
  • A
"On sentait que les cordes craquaient"
L'ascenceur est tombé du 4e étage au deuxième sous-sol@ MaxPPP
Partagez sur :

TEMOIGNAGE - Dans la chute d'un ascenseur à Paris, trois personnes ont été blessées jeudi.

Le choc a été d'une telle violence que les habitants ont senti le sol trembler sous leurs pieds. Une mère de famille et ses deux enfants, âgés de 4 et 7 ans, ont été grièvement blessés jeudi dans la chute d'un ascenseur. Qui est tombé du quatrième étage au deuxième sous-sol.

Lorsqu'ils ont entendu le fracas de la cabine, presque tous les habitants de l'immeuble ont compris qu'il s'agissait de l'ascenseur. Car depuis au moins deux mois, disent les voisins, l'appareil faisait un bruit très inhabituel, assourdissant. Tant et si bien qu'ils avaient même fait circuler des pétitions.

"On sentait que c'était des cordes qui craquaient dans tous les sens", raconte sur Europe 1, Sylvie une locataire du cinquième étage. "C''est surtout quand je descendais, ça craquait, ça faisait des bruits bizarres. Je me disais 'bon ça va tomber'. Ma fille ne le prend plus. Mon fils le prend. Moi je le prends mais j'avais toujours la peur au ventre", conclut Sylvie.

"Je me disais 'ça va tomber'" :

L'immeuble, situé dans le 11ème arrondissement de Paris, appartient au parc HLM de la mairie de Paris. L'ascenseur a été réparé il y a un mois et inspecté il y a quinze jours, dit la mairie. "Faux", répond la société d'entretien qui affirme que leur dernière visite remonte à février.

"Quand ils remplaçaient les pièces, il n'y avait plus les pièces qui correspondaient exactement", souligne Sophie, une autre habitante de l'immeuble. "Du coup, ils remplaçaient avec des pièces qui n'étaient pas faites pour cet ascenseur mais qui correspondaient à peu près. C'est du bricolage. Ce n'est pas de l'assistance", déplore-t-elle.

Une enquête pour "blessures involontaires" a été ouverte pour déterminer s'il s'agit d'une négligence d'entretien ou d'un défaut du fabricant. "En France, il y a chaque année 11 accidents mortels pour 100 000 utilisateurs", répond de son côté le fabricant.