Oise : deux policiers incendient volontairement leurs véhicules

  • A
  • A
Oise : deux policiers incendient volontairement leurs véhicules
(Photo d'illustration.) @ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

La piste criminelle avait été privilégiée après l’incendie de voitures personnelles de policiers à la mi-février. Il s’agissait en fait d’actes volontaires de la part de deux agents. 

L’affaire était entourée de mystère. A la mi-février, cinq voitures de policiers sont incendiées dans l’Aisne et l’Oise. Alors que les manifestations de soutien en faveur de Théo se multiplient, la piste de violences envers les forces de l’ordre est d’abord privilégiée. Sauf que l’enquête va arriver à une toute autre conclusion. En effet, deux de ces véhicules ont été volontairement incendiés la même nuit, dans l’Oise, par deux policiers du commissariat de Sarcelles, comme le raconte Le Parisien.

Un policier tente de se suicider et se confesse. Les enquêteurs ont été mis sur cette piste lundi, après la tentative de suicide d’un policier. Celui-ci a en fait confessé, par écrit, être à l’origine de l’incendie de son véhicule. Lors de sa garde à vue, le fonctionnaire révèle qu’un de ses collègues a lui aussi mis le feu à sa voiture. L’autre policier est interpellé à son tour. Malgré le scepticisme des enquêteurs, ils continuent d’affirmer ne pas s’être concertés avant de passer à l’acte.

Mis en examen pour "tentative d’escroquerie." Le policier qui a tenté de se suicider s’est rendu, à sa demande, à l’hôpital de Clermont. Son collègue, ainsi que l’épouse de ce dernier ont, eux, été mis en examen pour "tentative d’escroquerie, dénonciation d’un délit imaginaire et mise en danger d’autrui." Les enquêteurs privilégient en revanche la piste criminelle pour l’incendie des trois autres véhicules.