Océane : l'ADN n'est pas celui du suspect

  • A
  • A
Océane : l'ADN n'est pas celui du suspect
@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - L'ADN relevé sur le corps de la fillette ne correspond pas à celui du septuagénaire.

Les traces ADN prélevées sur les vêtements de la petite Océane, tuée à Bellegarde, dans le Gard ne correspondent pas à l’empreinte génétique du septuagénaire en garde à vue depuis dimanche soir, d’après les informations recueillies par Europe 1. Rien ne permet pour l’heure de mettre en cause ce voisin de 73 ans, qui sera libéré à l'issue de sa garde à vue mardi soir, a indiqué le Procureur de la République à Nîmes, Robert Gelli.

Interpellé en raison de ses antécédents

Voisin de la fillette de 8 ans à Bellegarde, dans le Gard, l'homme de 73 ans a été interpellé peu après le meurtre d'Océane en raison de son passé, une condamnation à six ans de prison pour agression sexuelle sur un garçon mineur en 1999.

Divorcé, père de famille, le principal suspect était sorti de prison en 2003. Il s'est directement installé à Bellegarde, à proximité du domicile de la victime. Le retraité avait fait, jusqu'en 2006, l'objet d'un suivi judiciaire sans incident. Par la suite, il n'a jamais été mis en cause dans aucune affaire.

La fillette a subi des attouchements sexuels

L'autopsie d'Océane, pratiquée lundi, a révélé qu'elle avait subi des attouchements sexuels avant d'être étouffée. La fillette a également été poignardée à quatre reprises, mais les coups de couteau, trois profonds dont un dans le coeur et un coup superficiel, ont peut-être été portés post-mortem.

Une marche blanche est programmée mercredi à 14h30 à Bellegarde en hommage à Océane.