Nantes : six mois de prison ferme pour des violences lors d'une manifestation contre la loi travail

  • A
  • A
Nantes : six mois de prison ferme pour des violences lors d'une manifestation contre la loi travail
Un manifestant cassant la vitrine d'une banque à Nantes le 17 mars. @ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Un jeune homme de 22 ans a été condamné à 6 mois de prison ferme après des heurts avec la police à Nantes.

Un jeune de 22 ans a été condamné lundi à Nantes en comparution immédiate à six mois de prison ferme après les heurts qui ont marqué la manifestation contre la loi travail le 17 mars dans la capitale ligérienne. Le jeune Nantais de 22 ans, qui cumulait déjà 14 mentions au casier judiciaire, a été condamné pour "participation à un attroupement armé aggravé par la dissimulation du visage", "violences sur dépositaire de l'autorité publique sans ITT" et rébellion sur commissaire de police.

Dégradation d'une vitrine de banque. Il a été condamné à 6 mois de prison ferme avec maintien en détention. Le jeune avait été placé en garde à vue pour la dégradation d'une vitrine de banque. La manifestation contre la loi travail avait réuni jusqu'à 3.500 manifestants à Nantes, selon la police. En fin de manifestation des tensions ont opposé les manifestants et les forces de l'ordre.

4 personnes convoquées devant la justice. En tout sept personnes avaient été placées en garde à vue jeudi pendant la manifestation puis juste après. Deux ont été relâchées sans suite, et, outre celui qui a été condamné lundi en comparution immédiate, quatre autres seront convoqués ultérieurement devant la justice.