Nancy : le bébé retrouvé en bonne santé

  • A
  • A
Nancy : le bébé retrouvé en bonne santé
@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Un nourrisson avait été enlevé mardi. La ravisseuse, âgée de 17 ans, a été interpellée.

L'alerte est levée. Le dispositif d'alerte enlèvement mis en place mercredi après le rapt d'un nouveau-né âgé d'à peine deux jours, à la maternité de Nancy, a été levé selon les informations d'Europe 1. La ravisseuse a été interpellée mercredi soir à la Vandoeuvre-lès-Nancy et le bébé retrouvé sain et sauf. Il a été rendu à ses parents. La ravisseuse, âgée de 17 ans, a, elle, été conduite à l'hôtel de police de Nancy. Son compagnon et un couple d'amis ont également été interpellés avec elle à 19h30.

Le portrait de la suspecte. Les enquêteurs recherchaient une femme âgée de 16 à 20 ans, qui s'était fait passer pour une auxiliaire de vie au moment du rapt. La ravisseuse aurait transporté le nourrisson, vêtu d'un pyjama bleu, dans un sac de couleur sombre tenu en bandoulière. Des témoins avaient également indiqué avoir vu une jeune femme prendre le tramway avec un bébé.

Succès de l'alerte enlèvement. A la suite de la diffusion de l'"alerte enlèvement" et de la mise en place d'un numéro vert, les policiers avaient reçu "de nombreux témoignages". Trois témoins ont notamment fait état d'une jeune fille, dont ils ignoraient la grossesse, qui prétendait avoir accouché mardi soir. A l'aide d'images prises par des caméras de surveillance mardi soir dans le tram nancéien, les enquêteurs avaient établi un portrait-robot de la jeune femme. Les témoignages ont également permis de localiser le quartier où résidaient la ravisseuse.

>>> A LIRE AUSSI : L'alerte enlèvement : mode d'emploi

La ravisseuse s'était fait passer pour une auxiliaire. Mardi soir, la ravisseuse avait pénétré dans une chambre de la maternité où séjournaient deux jeunes mamans et leurs nourrissons. Cette femme, dont on ignore l'identité, aurait alors proposé à l'une d'elles d'emmener son bébé à la nurserie pour la nuit, ce qu'aurait refusé la maman. La fausse infirmière aurait alors emmené le second bébé, un petit garçon né dimanche et prénommé Lucas, dont la mère dormait à cet instant. En se réveillant quelques minutes plus tard, la jeune maman de 24 ans aurait alors remarqué l'absence de son bébé. L'alerte a été donnée dès 23 heures.

Pas un enlèvement "crapuleux". Pour les enquêteurs, les parents de l'enfant "n'étaient pas ciblés dans le cadre d'un enlèvement crapuleux. Si l'autre maman n'avait pas réagi, c'est son enfant qui aurait été enlevé".

D'importants moyens mobilisés. Une cellule spéciale, regroupant policiers et gendarmes, a été mise en place après cet enlèvement. Les polices belge, luxembourgeoise et allemande avaient notamment été alertées pour éviter toute fuite de la suspecte à l'étranger. Des recherches avaient également été menées mercredi matin auprès de professionnels de santé, comme des médecins et des pharmaciens. Des auditions du personnel de l'hôpital ont également été effectuées.