Mulhouse : les otages sont libres

  • A
  • A
Mulhouse : les otages sont libres
Les policiers se sont déployés autour du foyer de Mulhouse où deux employés sont retenus sous la menace d'une arme de poing.@ MAXPPP
Partagez sur :

Un forcené a retenu, pendant plus de deux heures, deux employés d’un foyer pour femmes.

Les deux travailleurs sociaux, qui étaient retenus en otages depuis plus de deux heures par un forcené armé dans le Centre d'hébergement et de réinsertion sociale Espoir, à Mulhouse, dans le Haut-Rhin, ont été libérés mardi vers 14 heures. Cet homme et cette femme sont sains et saufs.

L’homme qui les retenait s’est, lui, rendu. Agé de 21 ans, il était déjà connu de la police pour des faits de violence. Sa compagne avait elle-même été hébergée pendant quelques jours dans le Centre d'hébergement et de réinsertion sociale en question.

"Ce qu'il souhaitait, c'est s'entretenir avec son ex-compagne mais c'est tout, sans autre revendication. Il a pu lui parler par téléphone à la suite de quoi il a laissé partir ses otages et il s'est rendu", a précisé le procureur de la République de Mulhouse.

Le GIPN déployé sur place

Le GIPN de Strasbourg, déjà sollicité lors d’une prise d’otages dans une école maternelle à Besançon lundi, s'était rapidement déployé autour du foyer pour entamer les négociations avec le forcené. Des négociations qui ont abouti sans usage de la violence. Le forcené est sorti du bâtiment plusieurs minutes après la fin de la prise d'otages, escorté par les forces de l'ordre et dissimulé sous une couverture, avant d'être évacué dans un fourgon de la police.

Les policiers ne savent pas encore si l’arme de poing qu’il brandissait était factice ou réelle.