Mis en examen pour le meurtre de sa partenaire qu'il prenait pour un homme

  • A
  • A
Mis en examen pour le meurtre de sa partenaire qu'il prenait pour un homme
L'homme a rejoint la victime sur le trottoir pour lui asséner des coups. (Photo d'illustration)@ MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Partagez sur :

Le drame a eu lieu au Pré-Saint-Gervais, en Seine-Saint-Denis. 

Il est soupçonné d'avoir tué sa partenaire parce qu'il la prenait pour un homme. Un jeune homme de 26 ans a été mis en examen pour meurtre et incarcéré, a indiqué jeudi le parquet de Bobigny. Il est soupçonné d'avoir frappé la victime âgée de 48 ans et provoqué sa chute d'un balcon situé à 6 mètres du sol au Pré-Saint-Gervais, en Seine-Saint-Denis.  Il a demandé un délai pour préparer sa défense devant le juge des libertés et de la détention (JLD) qui devra statuer sur son placement en détention provisoire, requis par le parquet. En attendant, il a été écroué, a précisé le parquet.

Il aurait eu un "flash". Les policiers avait découvert la victime, dénudée et inanimée, au pied d'un immeuble, vers 3 heures du matin dans la nuit de lundi à mardi, ont expliqué des sources proches de l'enquête. Un témoin leur a raconté avoir vu "un homme lui taper dessus", alors qu'elle gémissait sur le trottoir. Au même moment, l'auteur présumé des faits s'est présenté à eux, "très alcoolisé". La femme est décédée à l'hôpital quelques heures plus tard, selon l'une de ces sources.

Le jeune homme, connu pour des faits de violence et de trafic de stupéfiants, dit avoir rencontré sa victime quelques heures avant le drame. Ils "sympathisent et il l'invite à monter dans un appartement", a raconté une deuxième source. Le couple consomme de l'alcool et débute un rapport sexuel. L'homme explique être alors "devenu fou après avoir eu un 'flash' et cru que cette femme (...) était un homme", a raconté une autre source.

Il ordonne à la victime de se déshabiller. Pour en avoir le cœur net, il lui ordonne de se déshabiller et l'empoigne. Selon les premiers éléments, la victime se réfugie sur le balcon et chute dans la rue. L'homme descend la retrouver et la roue de coups. "Il reconnaît lui avoir porté des coups, mais soutient que la victime est tombée seule par la fenêtre et qu'il ne l'a pas poussée", a détaillé l'une des sources.