Meurtre sur le Chemin de Compostelle : 23 ans de prison pour l'assassin

  • A
  • A
Meurtre sur le Chemin de Compostelle : 23 ans de prison pour l'assassin
Miguel Angel Munoz, à son arrivée devant le tribunal en mars.@ MIGUEL RIOPA / AFP
Partagez sur :

L'homme, âgé de 41 ans, a écopé de 20 ans pour l'assassinat de Denise Pikka Thiem et trois années supplémentaires pour vol avec violences.

Un tribunal espagnol a condamné mardi à 23 ans de prison un Espagnol après l'assassinat d'une Américaine qui effectuait le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle en 2015. Miguel Angel Munoz Blas, 41 ans, a été condamné à 20 ans de prison pour l'assassinat de Denise Pikka Thiem et à trois années supplémentaires pour le vol avec violences de ses affaires, selon la décision du tribunal provincial de Leon.

Pèlerinage en solitaire. Arrêté en septembre 2015, Miguel Angel Munoz Blas avait conduit les policiers jusqu'au lieu où était enterré le cadavre de Denise Pikka Thiem, disparue le 5 avril de la même année à 40 ans, alors qu'elle parcourait seule le Chemin de Compostelle. Un jury populaire l'avait reconnu coupable de l'assassinat de l'Américaine la semaine dernière, rejetant la thèse de son irresponsabilité pour maladie mentale, comme l'affirmait son avocat.

Il avait avoué être l'auteur du crime devant les policiers avant de se rétracter, puis de garder le silence lors de son procès. Selon l'accusation, il avait attiré la victime chez lui en plaçant de faux panneaux sur le chemin, puis l'avait frappée à la tête avec un objet contondant, provoquant des fractures et des traumatismes ayant entraîné sa mort.

150.000 euros d'indemnisations. Il avait ensuite transporté le corps vers un lieu isolé, lui avait tranché le cou à l'arme blanche et sectionné les deux mains, avant de la dénuder et de l'enterrer. Il avait brûlé ses vêtements mais avait gardé les quelque mille dollars que sa victime portait sur elle, ce qui lui a valu la peine supplémentaire pour vol avec violences.

Il devra en outre payer une indemnisation de 120.000 euros aux parents de la jeune femme et de 30.000 euros à son frère. La mort de Denise "a été la chose la plus dure que nous avons vécue comme famille, et dans cette période obscure nous avons reçu beaucoup d'amour de partout dans le monde", a écrit sur Facebook son frère Cedric après que Miguel Angel Munoz Blas a été déclaré coupable.