Menaces d'attentats : un adolescent de 15 ans déféré pour être présenté à un juge antiterroriste

  • A
  • A
Menaces d'attentats : un adolescent de 15 ans déféré pour être présenté à un juge antiterroriste
Cet adolescent était en contact via la messagerie cryptée Telegram avec Rachid Kassim, un djihadiste de l'EI. Image d'illustration.@ PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

Ce lycéen, en contact avec un djihadiste de l'Etat islamique, s'était dit prêt à commettre un attentat.

L'adolescent de 15 ans arrêté mercredi à Paris parce qu'il était soupçonné de vouloir mener une attaque djihadiste a été déféré vendredi matin pour être présenté à un juge antiterroriste en vue d'une éventuelle mise en examen, selon une source judiciaire.

Détention provisoire. Le parquet de Paris a requis son placement en détention provisoire, a précisé cette source. Au moins deux autres adolescents ont été écroués ces derniers jours pour des menaces similaires, inspirées par les appels au meurtre du propagandiste de l'organisation État islamique Rachid Kassim.

Prêt à passer à l'acte. Cet adolescent est le quatrième mineur arrêté en une dizaine de jours pour projets terroristes. En garde à vue, ce lycéen avait affirmé aux enquêteurs ne pas avoir de haine contre la France mais en vouloir beaucoup aux militaires français qui frappent les djihadistes en Syrie et en Irak. Il s'était proposé via la messagerie cryptée Telegram à commettre un attentat et s'était même dit prêt à passer à l'acte.

Inspirateur de plusieurs attentats. Selon les enquêteurs, Rachid Kassim a inspiré, de manière plus ou moins directe, les attaques de Magnanville dans les Yvelines, où Larossi A. a tué un policier et sa compagne le 13 juin, et de Saint-Étienne-du-Rouvray en Seine-Maritime, où Adel K. et Abdel Malik P. ont tué un prêtre dans une église le 26 juillet. Il aurait également piloté les projets d'attentats du commando de femmes arrêté la semaine dernière après la découverte d'une voiture chargée de bonbonnes de gaz en plein cœur de Paris.