Marseille : un homme abattu

  • A
  • A
Marseille : un homme abattu
@ GOOGLEMAP
Partagez sur :

Un homme de 39 ans, proche d'un "parrain" de Marseille, a été tué par balles, mercredi soir.

Les règlements de comptes se poursuivent dans la cité phocéenne. Un homme de 39 ans, connu pour être le neveu de Saïd Tir, considéré comme le "parrain des quartiers Nord" abattu en avril 2011, a été assassiné mercredi soir de plusieurs balles de fusil d'assaut alors qu'il circulait dans sa voiture dans le 3e arrondissement de Marseille.

Les faits se seraient déroulés vers 20 heures 30 dans le quartier de St Mauront. La victime aurait reçu plusieurs projectiles alors qu'elle était au volant de sa voiture, et semble-t-il, rentrait chez elle. L'homme, qui se serait engagé dans un parking souterrain,  aurait vainement essayé de reculer pour échapper à ses agresseurs. Il serait mort sur le coup, avant l'arrivée des marins-pompiers.

Le neveu d'un caïd du trafic de drogue

"C'est une exécution organisée et réussie manifestement", a indiqué Jacques Dallest, procureur de la République de Marseille confirmant que la victime, Farid Tir, était un "parent de Saïd Tir, présenté comme son neveu".

Selon le magistrat présent sur les lieux, l'homme visé était connu des services de police et de justice notamment pour trafic de stupéfiants et d'autres infractions mais pour des faits "pas forcément très récents". La victime aurait été impliquée dans une vingtaine d'affaires.

L'autopsie, qui devrait avoir lieu jeudi, permettra de savoir si plusieurs armes ont été utilisées, a également indiqué le procureur précisant qu'un "nombre important de projectiles" avaient été tirés et que la victime avait été "très sévèrement atteinte au visage notamment".

20 règlements de comptes en 2011

L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Marseille déjà en charge de nombreux règlements de compte dans la cité phocéenne.

Jeudi dernier, un jeune homme de 25 ans avait déjà été tué par balles dans la cité Font-Vert, dans le 14e arrondissement, située dans les quartiers nord de Marseille, par deux hommes à moto qui avaient pris la fuite.

En 2011, quelque 20 règlements de comptes ont été recensés dans les Bouches-du-Rhône, parmi lesquels 29 victimes dont 16 morts, dont 15 à Marseille, faisant 23 victimes dont 13 morts, selon la préfecture.