Marseille: le bébé retrouvé en bonne santé

  • A
  • A
Marseille: le bébé retrouvé en bonne santé
La disparition du nourrisson a été constatée par le personnel de l'hôpital peu après minuit.@ CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS
Partagez sur :

Une femme a été arrêtée. Elle a reconnu mardi matin avoir enlevé le nourrisson.

Près de 12 heures après l'enlèvement d'un nouveau-né à l'hôpital Saint-Joseph de Marseille, une femme a été placée en garde à vue mardi matin. Elle a reconnu les faits d'enlèvement et de séquestration d'enfant. L'enfant a été retrouvé vivant. Il a été "pris en charge par les marins-pompiers et doit être vu aux urgences pédiatriques avant d'être présenté dès que possible à sa mère", a indiqué le procureur de la République à Marseille, Jacques Dallest.

La police avait été prévenue de l'enlèvement peu après 22 heures. Le personnel de l'hôpital Saint-Joseph de Marseille avait en effet constaté qu'un nourrisson avait disparu de l'établissement dans la nuit de lundi à mardi. Le plan alerte enlèvement a été levé mardi, à 11h40, soit près de 3 heures après son lancement.

"A la suite du déclenchement du plan Alerte Enlèvement, des personnes ont appelé les services de police pour dire que leur fille était chez eux avec un nouveau-né", a déclaré le procureur de la République. Les parents de la jeune femme gardée à vue, qui habitent le 13e arrondissement de la ville, avaient récupéré dans la nuit leur fille avec le bébé, non loin de l'hôpital.

La suspecte aperçue dans un autre hôpital

A l'aide de plusieurs témoignages, un portrait-robot de la suspecte a été réalisé. Elle est âgée d'environ 25-30 ans, de taille moyenne et de type méditerranéen ou maghrébin. Elle a les cheveux mi-longs châtain foncé et un grain de beauté apparent ou un tache sur la joue droite. Sur les bandes de vidéosurveillance, on l'aperçoit dans les couloirs "tenant un enfant dans un drap rose, à mains nues, sans poussette, vers 22H30", a précisé le directeur général adjoint de l'hôpital, Florent Rovello.

La femme recherchée, "qui était seule apparemment, avait été vue dans l'hôpital durant la soirée et avait un comportement suspect", selon des témoignages recueillis par les enquêteurs. Une femme de ménage a en effet croisé vers 21 heures - 22 heures une jeune femme tenant des propos confus, assurant vouloir rendre visite à un nouveau-né avant d'expliquer qu'elle était enceinte et avait des problèmes médicaux.

Selon les premiers éléments de l'enquête, la suspecte avait été aperçue lundi en début de soirée par des patientes d'un autre hôpital de la ville, a déclaré le procureur Jacques Dallest. "Hier, entre 17 heures et 20 heures, à l'hôpital de la Conception, des patientes de la maternité avaient signalé qu'une jeune femme s'était présentée dans leur chambre comme élève infirmière et leur avait proposé de garder leur nourrisson pendant la nuit", a affirmé mardi Jacques Dallest. Ce dernier a précisé que les enquêteurs privilégiaient la piste d'une "femme en mal d'enfant".

"Je cherche mon fils"

Les parents du bébé sont algériens. Zacharia "est né vendredi 24, il devait sortir aujourd'hui", a confié Saïd, le père du bébé, à Europe 1. C'est lui qui a couché le bébé vers 22 heures, dans la chambre de la maman. C'est une sage-femme, entrée vers minuit dans la chambre pour y installer une deuxième maman, qui a constaté que le nourrisson n'était plus dans son berceau. 

"Ma mère s'est endormie. Une infirmière ou une sage-femme est venue la réveiller en lui demandant où était son bébé, elle ne savait pas. C'est choquant dans un hôpital privé. Je ne sais pas. C'est inadmissible", a réagi une demi-sœur du bébé, Medda Houarda.

Saïd explique avoir été appelé à une heure du matin. "Depuis une heure du matin, je suis là, je cherche mon fils", explique-t-il, bouleversé. "J'ai envie de dire : 'retrouvez mon fils, c'est tout'". Déjà parents de deux enfants de 8 et 11 ans, le couple avait perdu un enfant à l'accouchement en 2009, selon une source proche de l'enquête.

L'enquête a été confiée à la police judiciaire par le parquet. Les autorités ont entendu les parents et la police procédait tôt mardi aux premières constatations et recueillait des témoignages à l'hôpital, ainsi qu'à l'hôtel de police. Pendant la nuit, les policiers ont poursuivi leur enquête dans les couloirs de la maternité, avec l'aide d'équipes cynophiles.

Un hôpital en plein centre-ville

L'hôpital privé Saint-Joseph, l'un des plus importants de la région, est situé dans le 8e arrondissement de Marseille, en plein centre-ville. Dans la maternité, la nouvelle de la disparition du nourrisson s'est vite répandue.

Anne, qui a passé la nuit sur place car sa fille est en train d'accoucher, a confié sa "surprise" à Europe 1 et ajouté : "Ça m'a fait un peu peur quand-même, de savoir que le bébé a été pris là".