Loire-Atlantique : une centaine de pieds de cannabis découverts sur une île classée

  • A
  • A
Loire-Atlantique : une centaine de pieds de cannabis découverts sur une île classée
L'irrigation sauvage mise place pour arroser les plans de cannabis a occasionné des dégâts sur cette île protégée.@ page Facebook gendarmerie de Loire-Atlantique
Partagez sur :

Une plantation d'environ 120 pieds de cannabis a été découverte, cachés sous l'épaisse végétation de cette île sauvage située tout près de Nantes. Trois hommes ont été placés en garde à vue.

Les gendarmes de Loire-Atlantique ont découvert mercredi matin une plantation d'environ 120 pieds de cannabis sur l'île Héron, île de Loire classée située entre Nantes et Saint-Sébastien-sur-Loire. Trois hommes âgés de 27 à 66 ans ont été interpellés, a indiqué la gendarmerie.

Une île difficile d'accès. Un important dispositif de gendarmerie, comprenant une cinquantaine de militaires appuyés d'un hélicoptère et d'une équipe cynophile, s'est déployé tôt mercredi pour procéder à la destruction de cette plantation, cachée sous la végétation de cette île sauvage et difficile d'accès, qui appartient au domaine public fluvial, a indiqué la gendarmerie de Loire-Atlantique sur son compte Facebook. Les parcelles de pieds de cannabis, dont la plupart mesuraient 2,5 m de haut, étaient reliées par un réseau d'irrigation totalement autonome, occasionnant des dégâts sur ce site naturel classé, a-t-on ajouté de même source.

Des suspects déjà connus. Les trois hommes interpellés, dont un père et son fils, déjà connus de la justice pour un trafic de civelles (une anguille dont la pêche est réglementée) et une affaire de produits stupéfiants, étaient toujours en garde à vue jeudi matin, a précisé la gendarmerie.