Lingots d'or : enquête ouverte contre la fille de la maire de Puteaux

  • A
  • A
Lingots d'or : enquête ouverte contre la fille de la maire de Puteaux
Les enquêteurs ont procédé à des perquisitions en mars.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

La fille de la maire de Puteaux est soupçonnée d'avoir reçu des fonds non-déclarés de la part de sa mère. 

Une enquête pour fraude fiscale visant la fille de la maire de Puteaux, soupçonnée d'avoir touché des fonds non-déclarés de la part de sa mère, Joëlle Ceccaldi-Raynaud (LR), a été ouverte, a appris vendredi l'AFP du parquet de Nanterre.

Perquisitions en mars. Une première enquête préliminaire, dont l'office central de lutte contre les infractions fiscales et financières (Ocliff) est en charge, avait été ouverte contre X pour blanchiment de fraude fiscale en mai 2016, a indiqué le parquet, confirmant une information de Mediapart. Cette enquête a ensuite été élargie en janvier, à la suite d'une plainte de la commission des infractions fiscales de Bercy. Elle vise désormais nommément la fille de Joëlle Ceccaldi-Raynaud, Émilie Franchi, pour fraude fiscale. Les enquêteurs ont procédé à des perquisitions en mars, a encore indiqué le parquet.

102 lingots. Les soupçons de fraude étaient nés à la suite d'un article de Mediapart qui faisait état d'un retrait par la maire de Puteaux de 102 lingots d'or et près de 865.000 euros en liquide sur un compte non-déclaré au Luxembourg, argent transféré après conversion en numéraire en 2004 à sa fille. Selon un nouvel article de Medipart paru jeudi, la maire de Puteaux a reconnu devant un juge d'instruction en novembre 2015 l'existence de ce compte et admis avoir "fait surtout l'erreur de ne pas avoir rapatrié cet argent en France".