L'incertitude plane toujours sur le sort d'Abdelhamid Abaaoud

  • A
  • A
L'incertitude plane toujours sur le sort d'Abdelhamid Abaaoud
@ DABIQ / AFP
Partagez sur :

Le chef opérationnel présumé des attentats du 13 novembre a-t-il été tué à Saint-Denis lors de l'assaut de mercredi ? Probable réponse dans la journée. 

Abdelhamid Abaaoud a-t-il été tué mercredi dans l'assaut de Saint-Denis ? Est-il en fuite ? L'incertitude plane toujours jeudi sur le sort du chef opérationnel présumé des attentats du 13 novembre. L'assaut mené mercredi au petit matin par les policiers du Raid et de la BRI à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) visait celui qu'on surnomme, au sein de l'organisation Etat islamique, Abou Omar al-Baljiki ("le Belge" en arabe).

Trois corps dans les décombres de l'assaut. Cette opération a débouché sur l'arrestation de huit personnes, placées en garde à vue. Mais ni Abaaoud, ni Salah Abdeslam, autre suspect-clé toujours recherché, n'en font partie, a affirmé mercredi le procureur de Paris François Molins. Les enquêteurs sont désormais suspendus aux conclusions des équipes de police technique et scientifique, engagées dans un laborieux travail d'identification des corps morts retrouvés sur place.

Deux terroristes ont été tués mercredi à Saint-Denis, dont potentiellement une femme, selon les enquêteurs. Et la police évoque la possibilité d'un troisième terroriste présent dans l'appartement au moment de l'assaut. Son corps est activement recherché dans les décombres. 

La France suspendue à la Belgique. Sévèrement abîmés par les violentes fusillades et explosion, ces corps doivent faire l'objet d'analyse ADN. Les données prélevées par les enquêteurs français ont été transmises aux enquêteurs belges, où Abaaoud était déjà connu des services. De la comparaison de l'ADN retrouvé à Saint-Denis avec enregistrée dans les fichiers belges dépendra l'identification des corps.

Abaaoud était en France, selon des témoins. La possible présence en France d'Abdelhamid Abaaoud interroge et inquiète. Selon François Molins, le procureur de Paris, les enquêteurs ont recueilli lundi un témoignage "faisant état de la présence d'Abaaoud sur le territoire français". Ce témoignage, "qui a fait l'objet de nombreuses vérifications téléphoniques et bancaires", a abouti à l'assaut contre l'appartement de Saint-Denis. Au moins deux des auteurs présumés des attaques de vendredi sont par ailleurs encore activement recherchés : Salah Abdeslam ainsi qu'un second fugitif encore non identifié