Les trois djihadistes présumés placés en garde à vue

  • A
  • A
Les trois djihadistes présumés placés en garde à vue
@ Reuters
Partagez sur :

Les membres du trio, parmi lesquels figurent le beau-frère et un ami d'enfance de Mohamed Merah, vont être présentés à un juge anti-terroriste.

Pas de fuite. Les trois djihadistes présumés, disparus après leur arrivée mardi à Marseille venant de Turquie, se sont rendus à la gendarmerie du Caylar dans l'Hérault. Ces trois suspects, dont le beau-frère de Mohamed Merah et l'un de ses amis d'enfance, avaient été arrêtés en Turquie et renvoyés vers la France mardi sans être inquiétés à leur retour, malgré l'annonce de leur arrestation par le ministère de l'Intérieur. Les trois djihadistes présumés ont été placés en garde à vue mercredi midi.

>> LIRE AUSSI - Gros cafouillage sur l'arrestation de trois djihadistes présumés

En milieu de matinée mercredi, les avocats de ces djihadistes présumés ainsi qu'un des membres du trio, avait confié leurs intentions à Europe 1. "On va se rendre à la gendarmerie, dans peu de temps. On n'aura pas été arrêté dans la rue, notre objectif premier c'est de nous rendre", avait indiqué l'un d'eux, Imad, à Europe 1.



Cazeneuve  ouvre une enquête administrative. De son côté, Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, a annoncé l'ouverture d'une enquête administrative pour faire toute la lumière sur les conditions de ce raté. Il a par ailleurs annoncé qu'il se rendrait prochainement en Turquie. "Ce dysfonctionnement entre les services turcs et les services français mérite qu'une concertation approfondie s'engage entre les autorités françaises et turques, de manière à ce que d'autres événements de ce type ne se produisent pas", a fait savoir le ministre de l'Intérieur à la presse dans la cour de Matignon.