Les pétards font un mort et un blessé grave

  • A
  • A
Les pétards font un mort et un blessé grave
@ MaxPPP
Partagez sur :

Au total, une vingtaine de personnes ont aussi été blessés, dont l'une grièvement, lundi soir.

L’INFO. Les pétards ont une nouvelle fois fait virer la fête au drame à Strasbourg à l’occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre. Un jeune homme d'une vingtaine d'années a trouvé la mort après l'explosion d'un pétard à Dorlisheim, un village à l'ouest de Strasbourg. Selon le site des DNA, le jeune homme avait allumé un mortier d'artifice qui n'a pas fonctionné. Il se serait alors penché sur le pétard qui lui a explosé en plein visage. Transporté aux urgences, il y est décédé mardi matin. A une cinquantaine de kilomètres de là, à Tannenkirch, un autre jeune homme, âgé de 24 ans, est entre la vie et la mort pour un accident similaire.

Lors de son point presse de mardi, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls a précisé qu'il y a eu quatre blessés graves, dont une personne dont le pronostic vital est engagé, à la suite de l'utilisation d'artifices de type "mortier" interdits en France.

D'autres blessés à signaler. Les services spécialisés dans la chirurgie de la main de la capitale alsacienne ont par ailleurs dû pratiquer une vingtaine d'interventions pour opérer des mains mutilées par des explosions de pétard. "Cette année encore ça reste de gros traumatismes quand même avec des arrêts de travail, des reconversions professionnelles probables", a souligné la porte-parole du SOS Mains, de la clinique des Diaconesses. "La politique de prévention et de répression n'est pas encore au top", a-t-elle regretté.

La prévention donne peu de résultats. Les pouvoirs publics tentent pourtant d’endiguer ce phénomène. Depuis 2011, les campagnes de prévention sur les dangers de pétards se sont multipliés en Alsace, à l'attention des jeunes publics principalement, ainsi que les contrôles policiers. En vain, visiblement.

Des pétards importés d’Allemagne.  Dans le Bas-Rhin, un arrêté préfectoral avait même limité la vente des pétards au seul 31 décembre, aux adultes et à jusqu'à un kilo maximum des pétards les plus petits, les "K1". Mais beaucoup ramènent pour l'occasion des explosifs de l'autre côté du Rhin, en Allemagne, où la règlementation est beaucoup plus souple.