Les autorités saisissent une tonne et demie de cocaïne en Polynésie

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La semaine dernière, la marine nationale et la douane ont réalisé une saisie hors norme sur deux catamarans en Polynésie. La marchandise est estimée à 60 millions d'euros.

C'est une saisie de drogue assez hors-norme. En plein Océan pacifique, en Polynésie, les autorités françaises ont saisi ces derniers jours près d'une tonne et demie de cocaïne, dans des conditions rocambolesques.

639 kilos de poudre retrouvés. La semaine dernière, au large des Marquises, le Prairial, la frégate de la marine nationale positionnée en Polynésie, aborde un catamaran de 13 mètres qui bat pavillon français. Drôle de coïncidence : il y a une voie d'eau à bord et le bateau commence à couler. Les deux équipiers, des Espagnols, prétextent une avarie. Les autorités soupçonnent les membres d'équipage d'avoir en fait eux-mêmes sabordé leur bateau. Et pour cause, en commençant à fouiller, les marins voient apparaître un pain de cocaïne, puis un deuxième... L'opération se termine en combinaison de plongée alors qu'une tempête tropicale s'abat sur l'archipel. Au total, 639 kilos de poudre sont retrouvés. Le catamaran, lui, finit englouti sous les eaux par 4.000 mètres de fond.

Puis 800 kilos, deux jours plus tard. Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Deux jours plus tard, à Tahiti, les douaniers, qui cherchent un second voilier, le trouvent à quai dans le port de Papeete. A ce moment-là, les deux skippers, dont un Français d'une cinquantaine d'années, sont en train de faire leurs courses au supermarché, sans doute des provisions pour reprendre la mer en direction de l'Australie, destination probable du navire. Un navire qui se trouvait lui aussi "farci" de plus de 800 kilos de poudre blanche.

Ces deux catamarans naviguaient très probablement en convoi et avaient prévu de traverser le Pacifique avec une marchandise estimée, au détail, à plus de 60 millions d'euros.