Ces arnaqueurs qui se faisaient passer pour... Jean-Yves Le Drian

  • A
  • A
Ces arnaqueurs qui se faisaient passer pour... Jean-Yves Le Drian
Jean-Yves Le Drian.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Des escrocs franco-israéliens ont tenté de soutirer d'importantes sommes d'argent à des présidents africains en imitant la voix du ministre de la Défense français à la perfection.

"Allô ? C'est Jean-Yves Le Drian..." Au téléphone, les escrocs se faisaient passer pour le ministre de la Défense et racontaient cette histoire : un agent secret français a été enlevé par des djihadistes. Comme la ligne officielle de la France est de ne pas payer de rançon, il faut que quelqu'un d'autre le fasse. L'argent, qui devait être envoyé sur un compte à Hong-Kong, serait remboursé plus tard par la France le biais de l'aide au développement. Autre scénario préparé par les malfaiteurs : une proposition de contrat pour l'achat d'hélicoptères de combat Tigre.

Une imitation étonnante. Avec l'un ou l'autre de ces plans, plusieurs chefs d'Etat africains ont été approchés, révèle Le Journal du dimanche. Parmi eux, Alassane Ouattara (Côte d'Ivoire), Ali Bongo Ondimba (Gabon), Macky Sall (Sénégal)... A chaque fois, les malfrats demandaient entre 5 et 9 millions de dollars. L'arnaque pourrait paraître grossière à un détail près. Selon plusieurs des personnes approchées, l'imitation de la voix du ministre français était étonnante. Preuve qu'il était possible de se faire prendre, l'un des dirigeants africains a pu être contacté directement sur sa ligne personnelle. Depuis 2015, les tentatives d’escroquerie auraient aussi visé des ambassades, des entreprises françaises œuvrant en Afrique, des fondations ou des œuvres humanitaires.

"Les loups de Tel-Aviv". Le piège a-t-il marché ? Pas vraiment. Deux fois, des virements de 22 millions d'euros ont été ordonnés mais les fonds ont pu être bloqués et presque totalement récupérés. Le ministre avait déjà porté plainte l'été dernier. Vendredi, une instruction judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris pour escroqueries et tentatives d'escroqueries en bande organisée, blanchiment d'escroquerie en bande organisée et usurpation d'identité et de qualité. Les enquêteurs seraient sur la piste d'escrocs franco-israéliens appelés par la presse locale "les loups de Tel-Aviv" en référence au film de Scorsese !