Le retraité qui avait avalé son dentier est mort

  • A
  • A
Le retraité qui avait avalé son dentier est mort
Le fils du retraité veut assigner l'hôpital de Dunkerque en justice.@ FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :

Deux mois après l'accident, l'homme n'avait plus la force de lutter.

L'histoire avait défrayé la chronique en août : Roland Marissael, 85 ans, avait malencontreusement avalé son dentier et vécu six jours avec l'objet coincé dans la gorge, la faute à un mauvais diagnostic des médecins. Il est mort dans la nuit de vendredi à samedi à l’hôpital maritime de Zuydcoote où il était hospitalisé depuis quinze jours, selon La Voix du Nord.

"Il s'est laissé partir". L'agriculteur retraité est mort dans son sommeil dans la nuit de vendredi à samedi à l’hôpital. "En cinq jours de temps, son état s’est dégradé. Il ne mangeait pas. En deux mois, il a bu l’équivalent d’une cuillère à soupe d’eau, il avait perdu 30 kilos, il s’est laissé partir ", confie son fils Jean-Jacques Marissael au quotidien. Très en colère, il compte porter l'affaire en justice pour dénoncer l'incompétence des médecins des hôpitaux de Dunkerque et Cambrai où son père avait été admis. Les urgentistes n'avaient pas réussi à diagnostiquer le mal dont souffrait Roland Marissael, faute d'une radio de la gorge pourtant réclamée par le retraité et sa famille.

Des manquements à prouver. "L’assassin a réussi son coup !", tempête Jean-Jacques Marissael. Pour lui, son père est décédé à cause du calvaire qu'il a vécu. Deux mois à lutter contre un mal qui aurait pu être soulagé rapidement. "Il n’est pas mort de maladie ou de vieillesse, il est mort parce qu’il y a eu des manquements à l’hôpital de Dunkerque". Manquements que ne reconnaît pas l'hôpital dans son rapport.