Le petit épicier était un gros trafiquant

  • A
  • A
Le petit épicier était un gros trafiquant
1,2 tonne de cannabis a été saisie dans l'Aude.@ MAXPPP
Partagez sur :

Plus d'une tonne de résine de cannabis a été saisie. L'organisateur présumé a été arrêté.

Ce réseau de trafic de drogue alimentait la plupart des cités sensibles de Seine-Saint-Denis. Après la saisie vendredi, dans l'Aude, d'1,2 tonne de résine de cannabis, l'organisateur présumé de ce vaste réseau a été interpellé à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis.

Ce Marocain, âgé de 46 ans, tenait une petite épicerie en face d'une cité à Aulnay-sous-Bois. Mais il est soupçonné d'être à la tête de l'un des plus gros trafics de cannabis de la région parisienne. En témoigne la livraison interceptée par les policiers de la brigade des stups à Cuxac-d'Aude. Les 1.200 kilos de résine de cannabis étaient dissimulés dans le plancher d'un gros utilitaire en provenance du Maroc. Il a fallu aux enquêteurs six mois d'investigation pour pouvoir remonter la filière.

L'épicier déjà arrêté en 2008

Cinq personnes ont été interpellées. L'épicier, lui, a été arrêté chez lui, en Seine-et-Marne et ne s'est pas montré très bavard pendant ses quatre jours de garde à vue. Il faut dire qu'il connaît bien la procédure : il y a à peine quatre ans, il a déjà été impliqué dans un trafic de drogues aussi vaste.

Arrêté en 2008, il était déjà soupçonné d'avoir importé une tonne de résine de cannabis. Condamné une première fois, il a fait appel et était de nouveau en liberté depuis plusieurs mois, en attente de son deuxième procès.

Les enquêteurs estiment que ce trafic, très lucratif, a rapporté des millions d'euros, dont les policiers cherchent aujourd'hui la trace.