Le périphérique parisien coupé à cause d'une femme fichée S

  • A
  • A
Le périphérique parisien coupé à cause d'une femme fichée S
@ JEAN AYISSI / AFP
Partagez sur :

Mardi matin, une automobiliste a été arrêtée sur le périphérique parisien entre les portes de Pantin et d'Aubervilliers. Résultat : un immense embouteillage. 

Accident ? Altercation ? Nombreux sont les automobilistes franciliens à s'être demandé ce qu'il se passait mardi matin, lorsque la police a fermé le périphérique extérieur parisien entre 10h15 et midi. C'est en réalité l'arrestation d'une jeune femme de 29 ans, pourtant assignée à résidence depuis le mois de novembre, qui a provoqué cet énorme bouchon entre les portes de Pantin et d'Aubervilliers, indique Le Parisien

Tout commence sur l'autoroute A6, mardi matin. Seule à bord de son véhicule, une automobiliste refuse d'obtempérer lors d'un contrôle de police. Petit hic, elle est théoriquement assignée à résidence et fait l'objet d'une double fiche S. Habitante de l'Yonne, cette conductrice est âgée de 29 ans porte, selon Le Parisien, un niqab. Son immatriculation est immédiatement signalée sur les ondes police. Les forces de l'ordre l'interpellent sur le périphérique extérieur, et l'état-major de la préfecture de police décide dans la foulée de fermer le périphérique dans les deux sens. Les démineurs du laboratoire central de la préfecture de police sont envoyés sur place, mais ne trouveront pas d'engins explosifs. 



La conductrice a été placée en garde à vue. Les automobilistes n'ont donc pu se réapproprier le périphérique qu'à partir de midi. L'un d'eux confie au quotidien régional avoir "d'abord pensé à un gros accident". "On a entendu des sirènes un peu partout", relate ce salarié dont les bureaux donnent sur le périphérique. "Puis, on a vu que la police coupait le périphérique dans les deux sens". Placée en garde à vue, la conductrice l'était encore mardi soir.