Le père de Typhaine veut la vérité

  • A
  • A
Partagez sur :

La fillette a été retrouvée morte début décembre. Sa mère et son compagnon ont été mis en examen.

"Je veux savoir comment ma fille a succombé. C’est tout". C’est un cri de détresse que François Taton a poussé mercredi sur Europe 1, s’exprimant pour la première fois depuis le drame. Le corps de Typhaine, qui était portée disparue depuis le mois de juin à Maubeuge dans le Nord, a été retrouvé le 9 décembre, enterré en Belgique. Depuis, son père attend de connaître la vérité.

La mère de Typhaine, Anne-Sophie Faucheur, et son compagnon, Nicolas Willot, ont été mis en examen dans ce dossier pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur mineure de 15 ans et dénonciation de délit et crime imaginaire". La fillette de 5 ans était régulièrement maltraitée. Elle aurait succombé après avoir perdu connaissance sous une douche froide, une "punition".

Mais François Taton attend toujours les résultats de l'autopsie pour connaître les circonstances exactes de la mort de sa fille. "C’est la justice, c’est la police, c’est eux qui font leur boulot. Si c’est aussi long, c’est qu’il y a une raison", s’est-il inquiété sur Europe 1.

Le père de Typhaine vit aussi avec la culpabilité "de n’avoir pu rien faire". "Mais qu’est que j’en savais, qu’elle allait lui faire du mal. Je ne vois pas pourquoi une mère ferait ça à son enfant. Ça sera toujours incompréhensible", explique-t-il. Pour le soutenir dans cette épreuve, ce père dit avoir reçu plus de 200.000 messages, via le réseau social Facebook.