Le père de Fiona réclame la garde de sa sœur

  • A
  • A
Le père de Fiona réclame la garde de sa sœur
@ Max PPP
Partagez sur :

Nicolas Chafoulais veut retrouver sa plus jeune fille, âgée de trois ans, qui aurait aussi été victime de violences.

C'est les yeux au bord des larmes que Nicolas Chafoulais, le père de Fiona et d'Eva, s'est présenté devant les journalistes lundi. Depuis le palais de justice de Clermont-Ferrand, il a réclamé la garde de sa plus jeune fille Eva, qui aurait elle aussi été victime de violences de la part de son beau-père, Berkane Maklouf. Le jour de l'arrestation de Berkane Maklouf et Cécile Bourgeon, la fillette âgée de trois ans a été confiée à ses grands-parents maternels.

"Demander un changement de résidence". Mais Nicolas Chafoulais entend bien récupérer sa dernière fille. Il a en effet réclamé lundi la "garde exclusive" d'Eva. "Nous allons demander un changement de résidence", a assuré son avocat Me Claude Savary, au côté de son client lors d'une conférence de presse au palais de justice de Clermont-Ferrand. Une demande qui fait suite aux révélations de violences sur la cadette. Les grands-parents d'Eva ont en effet constaté des hématomes sur sa tête et ont alerté les autorités. Eva a donc été examinée par un médecin et son rapport a été transmis à la justice. Une enquête préliminaire est en cours, a indiqué lundi le parquet de Perpignan.

"Qu'on me rende ma fille" :

"Si j'avais su, je serais venu la chercher". Le père de famille déplore ne pas avoir été informé de ces violences. "J'ai téléphoné à sa grand-mère pour avoir la garde, mais elle ne veut pas", a-t-il regretté, assurant qu'il ignorait tout sur d'éventuels "coups et blessures". "Si j'avais su, je serais venu la chercher", a-t-il ajouté. "Ce serait un comble que ça soit le père qui ait un droit de visite chez la grand-mère alors que me suis occupé pendant quatre ans et demi de Fiona et pendant un an et demi de sa sœur sans le moindre problème", a-t-il déploré.

Berkane Maklouf pointé du doigt. "Je voulais voir ma fille" mais "ça fait un an que je n'ai aucun contact, rien du tout", a poursuivi le jeune père. "Avant, je la prenais tous les week-ends mais du jour où elle s'est mise avec Berkane, ça a commencé à être le bordel", a-t-il lancé. Ce dernier assure que Berkane Makhlouf, le nouveau concubin de son ex-femme, "avait fermé les contacts" car "c'est lui qui prenait les décisions".

"Je me suis fait envoyer chier" :

Des propos confirmés par l'un des avocats de Cécile Bourgeon. Selon Me Renaud Portejoie, Cécile Bourgeon était en effet sous l'emprise de son nouveau compagnon et aurait subi des violences. Elle était d'ailleurs "couverte de bleus", d'après des constatations médicales en garde à vue. Lors de la conférence de presse, Nicolas Chafoulais a confirmé le comportement très violent de Berkane Maklouf. Il s'est en effet cassé la jambe lors d'une altercation avec lui. "Berkane a commencé à s'énerver et à me menacer avec les mains, j'ai tapé un poteau  et je me suis cassé le tibia", a raconté Nicolas Chafoulais, ajoutant: "j'ai essayé de les (ses filles, ndlr) revoir après et on ne me les a pas données".

"Je la prenais tous les week-ends" :



Le père de Fiona: "il ne faut pas oublier qu...par BFMTV

"Des mesures d'assistance éducatives ont été prises". Selon Me Savary, le juge des affaires familiales avait été saisi au départ pour un simple "droit de visite" et l'affaire doit être évoquée le 15 octobre. "Les choses se sont précipitées", a-t-il commenté. Les grands parents maternels "ont demandé la garde d'Eva, c'est pourquoi il va y avoir un débat judiciaire sur ce problème dans les jours ou semaines qui viennent", a-t-il ajouté. "Le combat va être d'obtenir la résidence d'Eva, fixée au domicile du père", a-t-il précisé, soulignant que "des mesures d'urgence et d'assistance éducatives ont été prises".