Le lycéen reconnaît avoir "bousculé" Agnès

  • A
  • A
Le lycéen reconnaît avoir "bousculé" Agnès
Agnès Marin, 14 ans, a disparu depuis mercredi soir.@ DR
Partagez sur :

Sur ses indications, un corps, qui pourrait être celui de la collégienne disparue, a été retrouvé.

Que s'est-il passé mercredi soir avant qu'Agnès, 13 ans, ne disparaisse ? Le lycéen de 17 ans placé en garde à vue vendredi après la disparition de l'adolescente en Haute-Loire, a reconnu s'être baladé avec elle dans un secteur boisé et l'avoir "bousculée", selon le procureur du Puy-en-Velay, René Pagis.

Un corps retrouvé

L'adolescent, qui présente des "traces physiques au visage", a également aiguillé les enquêteurs sur une zone où un corps calciné a été retrouvé en fin de soirée, à 3 kms du Collège de cévenol où les deux jeunes sont scolarisés. "Nous ne sommes pas en mesure d'affirmer avec certitude qu'il s'agit du corps d'Agnès mais il se trouve dans une zone de la forêt indiquée par le jeune homme en garde à vue", a déclaré le procureur de la République, ajoutant que des analyses et une autopsie allaient être pratiquées pour identifier le corps.

Régis Pagis s'est refusé à commenter les informations de la chaîne LCI, selon lesquelles le mineur aurait un passé judiciaire. Le jeune homme, dont la garde à vue expire samedi, serait "connu pour des faits de violence" et aurait "été condamné l'an dernier à 4 mois de détention pour agression sexuelle", affirme la chaîne.

Plus tôt dans la journée, une cinquantaine de bénévoles ont participé à la recherche d'Agnès Marin aux alentours de cette localité de 2.800 habitants. Plus de 150 gendarmes, dont des équipes cynophiles, appuyés par des caméras thermiques, ont ratissé les environs du bourg. Les vols d'hélicoptère ont été interrompus vendredi dans la soirée, mais les recherches au sol, menées par des gendarmes munis de lampes torches, se poursuivaient.

Évaporée après le quartier libre

L’alerte a été donnée mercredi soir, vers 20h30. Ce soir-là, Agnès n'est pas rentrée après le traditionnel quartier libre du mercredi après-midi, rapporte Le Progrès.fr. En début d'après-midi, l'adolescente a été vue une dernière fois dans le village.

Lorsqu'elle a disparu, Agnès portait un jean et un pull foncés mais pas de manteau ou d'anorak ce qui, pour sa mère, écarte la thèse de la fugue.

Agnès Marin mesure 1,65 m. Elle a de longs cheveux châtains et "fait bien son âge" selon sa mère. Toute personne ayant des informations ou ayant aperçu Agnès Marin est priée de contacter la brigade de gendarmerie de Tence au 04 71 59 81 16.