Le gardien de prison livrait des portables

  • A
  • A
Le gardien de prison livrait des portables
@ GOOGLE STREET VIEW
Partagez sur :

Un surveillant de la maison d'arrêt de Villepinte est poursuivi pour avoir aidé des détenus.

L'info. Un surveillant de prison de 43 ans a été mis en examen ce week-end. L'homme avait été interpellé mercredi après-midi sur son lieu de travail, comme l'avait révélé Europe 1. Il est soupçonné d'avoir transmis des téléphones portables et de la drogue à des détenus.

50€ par portable. Devant les enquêteurs, le gardien de prison a reconnu avoir fourni depuis le début de l'année une dizaine de portables aux prisonniers. Il a même précisé qu'il faisait payer "une cinquantaine d'euros" par appareil.

3 détenus poursuivis. Trois prisonniers qui auraient reçu les téléphones ont également été déférés. Le parquet de Bobigny a ouvert une information judiciaire pour "remise illicite d'objets à des détenus par personnel pénitentiaire". Le gardien risque jusqu'à trois ans de prison et 45.000 euros d'amende pour ces faits.

Le "Phone House" des prisons. Pour Dragan Degri, délégué CFDT à Villepinte, cette prison de Seine-Saint-Denis est réputée pour regorger de téléphones portables. "On s'amuse à dire que Villepinte c'est le Phone House [une chaine de magasins de téléphonie mobile, ndlr] des prisons d'Ile-de-France", confie-t-il à Europe 1.

Trafic de stupéfiants. Mais les enquêteurs soupçonnent également le surveillant d'avoir remis de la drogue aux détenus. La juge d'instruction les a suivis sur ce point, en mettant en examen le gardien pour trafic de stupéfiants. Il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer son métier et de se rendre dans un établissement pénitentiaire.