Le Conseil d'Etat suspend la dissolution d'une association qui gérait une mosquée radicale

  • A
  • A
Le Conseil d'Etat suspend la dissolution d'une association qui gérait une mosquée radicale
La mosquée de Lagny-sur-Marne avait été déclarée fermée en décembre, après une vaste opération de police conduite dans le cadre de l'état d'urgence.@ AFP
Partagez sur :

L'association, qui gérait une mosquée radicale à Lagny-sur-Marne, en Seine-et-Marne, avait été dissoute dans le cadre de l'état d'urgence.

Le Conseil d'Etat a suspendu mercredi, pour un vice de procédure, la dissolution d'une association qui gérait une mosquée radicale à Lagny-sur-Marne, en Seine-et-Marne, fermée en décembre dans le cadre de l'état d'urgence.

"Procédure irrégulière". La plus haute juridiction administrative, saisie en référé par l'association des musulmans de Lagny-sur-Marne, a estimé que le décret de dissolution avait été "pris à l'issue d'une procédure irrégulière propre à créer un doute sérieux quant à sa légalité".