Le beau-frère de Chérif Kouachi "dépassé par les événements"

  • A
  • A
Le beau-frère de Chérif Kouachi "dépassé par les événements"
@ FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :

CHARLIE - Celui qui s'est présenté à la police mercredi et mis en garde à vue a été libéré vendredi. Il se dit "dépassé" par les événements.

Mourad Hamyd est sorti vendredi soir très éprouvé de 48 heures de garde à vue. Le beau-frère de Chérif Kaouchi, âgé de 18 ans, s'était présenté mercredi soir à la police, avec l'accord de sa famille, après avoir constaté que son nom circulait de manière insistante sur les réseaux sociaux en lien avec l'attaque contre Charlie Hebdo. 

>> LIRE AUSSI - Comment Coulibaly et les frères Kouachi ont déjoué les services de renseignement 

Un "crime horrible". "J'étais sidéré, complètement dépassé par les événements mais les policiers ont été très corrects avec moi", a-t-il ajouté dans un entretien exclusif avec l'AFP, en présence de sa famille et de son avocat, Me Marie Calleghaer. Le lycéen, qui a rejoint depuis le domicile parental dans le quartier de la Ronde Couture à Charleville-Mézières, estime que l'attaque terroriste contre Charlie Hebdo est "un crime horrible" et il dit "penser aux victimes et à leurs familles". Sa famille se rendra d'ailleurs au rassemblement prévu dimanche à Charleville-Mézières, en hommage aux victimes de l'attentat. Mais sans Mourad qui souhaite désormais se reposer en espérant retomber dans l'anonymat. 

"Mon nom jeté en pâture sans vérifications". "Je suis sous le choc, on a dit des choses horribles et fausses sur moi sur les réseaux sociaux alors que je suis un lycéen normal qui vit tranquillement avec ses parents", a affirmé cet élève de terminale ES, qui espère suivre des études de médecine. "On a jeté en pâture mon nom sans vérifications, en me mêlant à ces crimes barbares. J'espère seulement que cela n'entachera pas mon avenir", a poursuivi le jeune homme.

Mercredi, alors que les frères Kouachi menaient leur attaque sanglante au siège de la rédaction de Charlie Hebdo à Paris, Mourad Hamyd était en classe, selon lui et selon plusieurs témoins. 

>> LIRE AUSSI EXCLU - Charlie Hebdo : le suspect entendu était "en cours de 8h à midi"

Chérif Kouachi ? "Juste mon beau-frère". Celui qui était jusque-là inconnu des services de police minimise ses liens avec le cadet des frères Kouachi. "Je n'ai rien à voir avec cette histoire, Chérif est juste mon beau-frère avec qui nous avons des rapports assez lointains", a-t-il expliqué sans vouloir en dire plus sur l'auteur de l'attentat.

Chérif avait épousé la sœur de Mourad Hamyd et vivait avec elle en région parisienne. Mourad ne les voyait que rarement dans les Ardennes. 

Un autre beau-frère aussi en garde à vue. Par coïncidence, un autre beau-frère mais cette fois-ci de Saïd Kouachi, a été interpellé mercredi soir, à son domicile du même quartier de la Ronde Couture. Les policiers l'ont également placé en garde à vue au commissariat de Charleville-Mézières.

>> LIRE AUSSI - Chérif et Saïd Kouachi : portrait de deux bombes à retardement