Laroussi Oueslati encore inquiété

  • A
  • A
Laroussi Oueslati encore inquiété
@ MAXPPP
Partagez sur :

Déjà mis en cause pour un trafic de diplômes, l’ex-président de fac est accusé de violences.

Les problèmes s’accumulent pour Laroussi Oueslati. L’ancien président de l’université du Sud Toulon Var, détenu dans une affaire de trafic supposé de diplômes, est désormais soupçonné de "violences volontaires avec ITT supérieure à 8 jours". L’accusatrice est une prostituée toulonnaise.

"Les faits se sont produits début septembre, sur la voie publique, devant un hôtel de Toulon, la victime souffrant notamment d'une fracture de la mâchoire présente un certificat médical de 32 jours d'ITT" (Interruption totale du travail ndlr), a déclaré mercredi à l'AFP un magistrat, confirmant une information du figaro.fr.

Révoqué de la fonction publique

Selon la même source, Laroussi Oueslati conteste les faits, mais des enregistrements de vidéosurveillance accréditeraient les déclarations réitérées de la victime. Un autre homme est également mis en cause dans cette affaire de violence qui aurait éclaté après une rencontre dans une boîte de nuit.

Laroussi Oueslati est en détention provisoire à la prison des Baumettes à Marseille depuis la fin du mois de septembre, mis en examen pour "corruption passive". Il est mis en cause pour une affaire d’attribution de diplômes de complaisance à des étudiants chinois. Sur le plan professionnel, il a été révoqué de la Fonction publique avec interdiction d'exercer à vie toute fonction d'enseignement.