La sœur de Merah surveillée dès 2010

  • A
  • A
La sœur de Merah surveillée dès 2010
@ MAX PPP
Partagez sur :

Elle aurait frayé dans le milieu salafiste dès 2010 et aurait aidé activement son frère.

Alors que les enquêteurs tentent de déterminer si Mohamed Merah a agi seul lors des tueries de Toulouse, il apparait que sa sœur était surveillée par les services de renseignement dès 2010. "Souad Merah, 34 ans, apparait sur les notes de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) avant même que son frère Mohamed ne soit cité. Elle est "adepte d'un islam radical". Elle est "fichée", détaille une note du 19 mars 2010", rapporte lundi matin RTL.

"Des liens avec les salafistes radicaux"

"Neuf mois plus tard, il est précisé que la jeune femme, désormais 'connue pour ses liens avec les mouvements salafistes radicaux', a réservé quatre billets d'avion Paris-Le Caire". Souad Merah part étudier le Coran en Egypte. Mohamed suivra le même chemin l'année suivante", poursuit la radio.

Les familles des victimes de Mohamed Merah demandent à la justice de faire toute la lumière sur les informations détenues par les services de renseignement pour savoir si ce drame aurait pu être évité ; Le renseignement intérieur avait "probablement" les moyens d'empêcher les tueries, ont estimé lundi 27 août deux familles de victimes de Mohamed Merah après avoir formellement demandé aux juges l'audition de Bernard Squarcini, ex-patron de ces services.

Leurs avocats, Mes Patrick Klugman, Ariel Goldmann et Elie Korchia, ont transmis aux magistrats instructeurs parisiens plusieurs demandes d'actes pour les enjoindre d'entendre M. Squarcini, mais aussi deux agents des services qui auraient eu des contacts avec le "tueur au scooter". Ils demandent par ailleurs la déclassification de l'ensemble des informations de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) en lien avec le frère du tueur, Abdelkader, et sa soeur Souad.