La mort d'une Belge à Saint-Martin causée par un instrument tranchant et piquant

  • A
  • A
La mort d'une Belge à Saint-Martin causée par un instrument tranchant et piquant
L'île Saint-Martin. Image d'illustration.@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Selon le procureur, la jeune femme, dont le corps a été retrouvé dimanche sur une plage de Saint-Martin, a reçu "de nombreux coups" d'un objet "tranchant et piquant".

Un objet "tranchant et piquant" serait à l'origine de la mort d'une jeune Belge de 22 ans, Wendy, dont le corps a été trouvé dimanche sur l'île de Saint Martin, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

"Nombreux coups". "Son corps présentait la trace de nombreux coups portés avec un objet tranchant et piquant", a indiqué Samuel Finielz, le procureur de Basse-Terre. La jeune femme, Wendy, avait disparu samedi alors qu'elle était partie faire son footing le long d'une route, dans le secteur de la Baie Nettlé, où elle séjournait avec sa famille. 

Equipe cynophile. Dès le jour de sa disparition, samedi, les gendarmes avaient lancé un avis de recherche et mené des premières investigations. Son corps avait été découvert dimanche, vers 14h30 heure locale, grâce à l'aide d'une équipe cynophile de la gendarmerie dépêchée de Guadeloupe. Il était dissimulé dans un bosquet, situé entre la route et la plage, dans le secteur de la Baie Nettlé.

5e meurtre depuis janvier. Deux médecins légistes venus de Guadeloupe sont attendus jeudi sur l'île de Saint-Martin, afin de procéder à une autopsie. Ce meurtre est le cinquième homicide commis depuis le début de l'année dans la partie française de l'île antillaise, dont l'autre moitié est néerlandaise.