La guerre familiale se poursuit chez les Uderzo

  • A
  • A
La guerre familiale se poursuit chez les Uderzo
Albert Uderzo, en 2009.@ REUTERS/Charles Platiau
Partagez sur :

Le tribunal de Versailles doit rendre sa décision en appel dans la procédure en abus de faiblesse visant le cocréateur d'Astérix, Albert Uderzo.

C'est une guerre familiale qui dure depuis plusieurs années, avec, au cœur du conflit, une fortune de plusieurs dizaines de millions d’euros. D'un côté, le père d'Astérix et sa femme, Albert et Ada Uderzo. De l'autre, leur fille unique, Sylvie Uderzo et son mari.

>> Mise à jour le 26 septembre à 9h30 :Le dessinateur d'Astérix, Albert Uderzo, et sa fille ont annoncé vendredi dans un communiqué qu'ils s'étaient réconciliés et mettaient fin aux différentes batailles judiciaires qui les opposent depuis plusieurs années.

Albert Uderzo, victime d'abus de faiblesse ? Depuis quelques années, la fille Uderzo est convaincue que son père est manipulé par un entourage toxique : son notaire, son comptable et même son plombier, devenu homme de confiance. Des suspicions qui l’ont poussée à lancer une procédure pour que son père soit reconnu comme victime d'abus de faiblesse. Une démarche qu'elle justifiait à Europe1 en décembre 2013 : “j'essaie de protéger mes parents contre les corbeaux autour d'eux”.

>> LIRE AUSSI - Sylvie Uderzo : "Mon père est manipulé, ça ne veut pas dire qu'il est sénile."

Le cocréateur d’Astérix contra-attaque. De son côté, Albert Uderzo a répliqué en portant plainte pour violences psychologiques contre sa fille et son gendre. Il y a un an, les juges d'instruction ont estimé qu'Albert Uderzo était un homme lucide, avec une pleine capacité à prendre des décisions. Mais sa fille avait fait appel de ce non-lieu. La cour d'appel doit trancher vendredi matin.

>> LIRE AUSSI -Que reproche Albert Uderzo à sa fille ?